DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rétromachine : disparition de l'aviatrice Amelia Earhart


Rétromachine

Rétromachine : disparition de l'aviatrice Amelia Earhart

Le 2 juillet 1937 : Amelia Earhart, premier pilote féminin à avoir traversé en solitaire l’océan Atlantique, est portée disparu avec son co-pilote Fred Noonan, alors qu’ils tentaient de faire le premier tour de monde en passant par l‘équateur.

Amelia Earhart a su qu’elle voulait faire carrière dans l’aviation suite à un vol de dix minutes avec le pilote Frank Hawks. Elle a donc commencé par travailler dans le but de payer ses leçons de vol et dès qu’elle en a eu les moyens, elle s’est offert un avion jaune brillant, qu’elle a surnommé ‘Le Canari’. En 1922, elle bat tous les records masculins en atteignant un altitude de 4 200m, et c’est en 1923 qu’ elle reçoit son permis de voler.

Grâce à plusieurs prouesses aériennes, la presse la surnomme ‘La Reine de l’Air’. Par la suite, elle publie des livres, donne des conférences pour promouvoir l’aviation, et crée une marque de vêtements pour femmes. Son nouveau statut de célébrité l’aide à financer ses activités et en 1928 elle traverse seule le continent nord américain. Puis, en 1932, elle achève son célèbre vol au dessus de l’océan Atlantique en 14 heures et 56 minutes.

C’est en 1937, lors de son ultime vol, que l’aviatrice disparaît. Malgré les recherches commandées par le président américain Roosevelt, aucunes traces d’elle ni de son avion ne seront retrouvées. Sa disparition reste encore un mystère.

La Reine de l’Air est considérée comme une icône féministe. Elle a d’ailleurs encouragé la participation des femmes dans l’aviation et manifesté contre les courses interdites à celles-ci. En 1930 elle devient la présidente d’une association de pilotes féminines nommée The Ninety-Nines. Elle a d’ailleurs joué un rôle important en convaincant le public américain que “l’aviation n‘était plus réservée pour les casse-cous et les surhommes.”

D’autres 2 juillet :

  • Cette journée correspond au milieu de l’année. En effet, il y a 182 jours avant et 182 jours après celle-ci. À midi ce 2 juillet, l’année 2013 sera à son exact milieu.
  • 1964 – Le président américain Lyndon B. Johnson signe The Civil Rights Act, une législation marquante qui a fini la ségrégation raciale à l‘école, à travail et dans les bâtiments publiques.
  • 2002 – Steve Fossett conclut le premier tour du monde en montgolfière et en solitaire.

Né un 2 juillet :

  • 1904 – René Lacoste, joueur de tennis français et créateur du fameux polo éponyme.
  • 1925 – Patrice Lumumba, premier Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin à septembre 1960. Il est l’une des principales figures de l’indépendance du Congo belge.
  • 1956 – Jerry Hall, mannequin et actrice américaine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Rétromachine

rétromachine : le Tour de France commence