DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La population des papillons de prairies a diminuée de moitié en 20 ans en Europe

Vous lisez:

La population des papillons de prairies a diminuée de moitié en 20 ans en Europe

Taille du texte Aa Aa

La population de papillons des prairies a chuté de manière importante depuis 20 ans en Europe, selon un rapport de l’Agence européenne de l’environnement (EEA). Le rapport, publié le 23 juillet dernier, montre un déclin de 50% des 17 populations de papillons étudiées à travers l’Europe entre 1990 et 2011. La baisse pour dix de ces espèces est due à l’agriculture intensive, notamment eu Europe de l’Ouest, et la mauvaise attention prêtée aux écosystèmes de ces insectes.

Cette baisse pourrait avoir des conséquences dramatiques sur la biodiversité car ces papillons sont un élément clé de l’équilibre de l’écosystème des prairies. « Ce déclin dramatique est un signal d’alarme. Les habitats d’herbages diminue d’une manière générale en Europe. Nous devons reconnaître l’importance des papillons et des autres insectes – la pollinisation dont ils se chargent est essentielle aussi bien pour les ecosystèmes naturels que pour l’agriculture. » a déclaré Hans Bruyninckx, le directeur de l’EEA.

Les papillons sont, après les oiseaux, l’un des indicateurs les plus fiables de l’état de la biodiversité en Europe en raison des données détaillées disponibles depuis des années à travers toute l’Union européenne.

Parmi les papillons étudiés dans le rapport, le Polyommatus Icarus, communément appelé l’Argus bleu, a vu sa population se réduire de manière significative. L’_Euphydryas aurinia_, ou Damier de la succise, a aussi décliné. Les spécimens d’Aurore,Anthocharis cardamines, sont , quant à eux, resté stable depuis 1990.

« La Politique d’Agriculture Commune (PAC) entre dans un nouveau cycle de sept ans où une plus grande attention est portée à la nature mais nous pensons que ce n’est toujours pas assez… L’UE fait quelques efforts mais nous pourrions faire beaucoup plus, soutenir plus de fermes locales » se désole Chris Van Swaay de l’organisation de protection des papillons Dutch Butterfly Conservation (http://www.vlinderstichting.nl/english.php).

De nombreux avertissements ont récemment été lancés concernant les conséquences sur la biodiversité en Europe si la population des abeilles continue de baisser en raison de l’intensification de l’agriculture. Les pesticides sont particulièrement pointés du doigt.