DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Virus H7N9 : première transmission "probable" d'homme à homme en Chine


monde

Virus H7N9 : première transmission "probable" d'homme à homme en Chine

En mai dernier, la revue américaine Science suggérait qu’une transmission interhumaine de la gippe H7N9 était envisageable. Il n’aura pas fallu longtemps pour le confirmer. Une première contamination d’homme à homme a été signalée en Chine ce mercredi.

Il s’agirait cependant d’un cas isolé. Jusqu‘à présent, assurent les chercheurs chinois à l’origine de cette découverte, il n’existe pas de preuve d’une généralisation de la transmission du virus.

Mars 2013. Un père de famille âgé de 60 ans fréquentant régulièrement un marché aux volailles est infecté par le virus et hospitalisé. Six jours après le dernier contact avec son père, sa fille de 32 ans qui n’avait jamais été en contact avec des volailles vivantes tombe malade à son tour. Le père et sa fille décèdent tous les deux quelques semaines plus tard d’une défaillance multiviscérale.

Aucune épidémie n’a été repérée à la suite de ces deux cas. Les chercheurs ne sont donc pas en mesure de dire si cela va se reproduire ou non. Reste que le virus H7N9 semble se transmettre plus facilement à l’homme que le H5N1, une vigilance extrême est donc de mise.

Des scientifiques, notamment néerlandais et américains, planchent actuellement sur la création d’un virus mutant de la grippe aviaire. Ce dernier plus virulent, serait, s’il voit le jour, plus résistant aux anti-viraux ou capable de se transmettre entre des mammifères, soit potentiellement entre humains.

Pour l’heure, par mesure de précaution, de nombreux marchés aux volailles, principale source d’infection, ont été fermés en Chine. Mais après une accalmie cet été, la grippe H7N9 qui avance à visage masqué puisqu’elle ne provoque aucune maladie chez la volaille, pourrait resurgir de façon encore plus virulente à l’automne.

Depuis l’identification du virus au printemps, 132 cas confirmés d’infection par le H7N9 ont été recensés en Chine, dont 43 ont abouti à des décès, selon le dernier bilan actualisé à la fin juin.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Royaume-Uni : une adolescente harcelée sur Ask.fm met fin à ses jours