DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

USA : six corps découverts dans deux vieilles voitures au fond d'un lac depuis 40 ans


monde

USA : six corps découverts dans deux vieilles voitures au fond d'un lac depuis 40 ans

Six corps ont été découverts mercredi dans les carcasses de deux vielles voitures qui gisaient au fond d’un lac dans l’Oklahoma au sud des Etats-Unis depuis probablement plus de 40 ans. Les enquêteurs espèrent résoudre les mystères de plusieurs disparitions datant des années 1970.

La police effectuait une mission d’entraînement et testait un nouveau sonar quand elle a repéré ces deux épaves au fond du lac Foss Lake la semaine passée. Elles reposaient à un mètre l’une de l’autre par trois mètres de fond, près du quai en béton.

Les corps n’ont été découverts qu’une fois les deux carcasses rouillées remontées à la surface.


Un inspecteur prend une photo d’une chaussure retrouvée dans une des voitures

Les enquêteurs pensent que l’une d’elles, une Camaro de 1969, contenait les restes de trois jeunes disparus en 1970. L’autre voiture, une Chevrolet datant des années 1950, permettrait de faire le rapprochement avec une affaire de disparition datant de 1969.

La Camaro correspond à celle que Jimmy Williams avait achetée six jours avant de disparaître le 20 novembre 1970 à l‘âge de 16 ans, avec ses amis Thomas Rios et Leah Johnson, 18 ans tous les deux.


Jimmy Williams

Une habitante des environs, Debbie McManaman, pense que son grand-père, John Alva Porter, était dans la Chevrolet qui a été sortie de la vase : “Je me rappelle de mon père, à l‘époque, qui faisait des cauchemars la nuit et qui dès sa sortie du travail partait en voiture avec ma mère pour essayer de chercher des traces de mon grand-père”, a-t-elle raconté à la télévision locale. John Alva Porter est porté disparu depuis 1969.

Les enquêteurs ont pris toutes leurs précautions pour sortir les restes des victimes des deux carcasses rouillées. Les médecins légistes travaillent à identifier les ossements. Le bureau du shérif de la région a déclaré dans un communiqué qu’une personne avait déjà été identifiée mais que son identité ne serait pas révélée tant que la famille n’a pas été prévenue.

“Il est vraiment important pour les familles qu’on puisse identifier ces corps pour qu’elles sachent ce qui est s’est passé”, a souligné le shérif du Comté de Custer, Bruce Peoples.

Elk City Daily News sur Facebook

avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Jean-Dominique Giuliani: L'amitié franco-allemande essentielle pour l'Europe