DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L’accord sur le budget de l'UE pour 2014 déjà critiqué

Vous lisez:

L’accord sur le budget de l'UE pour 2014 déjà critiqué

Taille du texte Aa Aa

Les négociateurs de l’Union européenne sont parvenus mardi, après plus de 16 heures de négociations, à un accord sur le budget de l’UE pour 2014. Cet accord est le premier à s’inscrire dans le nouveau cadre défini en février par les dirigeants de l’UE pour les budgets de la période 2014-2020.

Le budget pour l’année 2014 est néanmoins en baisse par rapport à celui de 2013, s’élevant à 135,5 milliards d’euros. Il est ainsi en recul de 9,4% par rapport à 2013, reflétant les contraintes financières qui pèsent sur l’Union.

Le Parlement européen, qui demandait 1,4 milliard de plus a dû composer. Le compromis prévoit pour le budget 2014 des paiements de 135,5 milliards, contre les 136,4 qu’il souhaitait, et les 135 milliards offerts au départ par les Etats, d’après un communiqué de la Commission.

“Je suis ravie que nous soyons parvenus à un accord avec le Parlement européen sur le financement de priorités telles que la croissance, l’emploi, l’innovation et l’aide humanitaire”, a déclaré Algimantas Rimkunas, ministre adjoint des Finances de la Lituanie, pays assumant la présidence tournante de l’UE.

Deux cents euros par jeune chômeur européen

Cet accord prévoit une enveloppe de 3,9 milliards d’euros pour soutenir les créations d’emplois, la formation et l’apprentissage en faveur des 19 millions de jeunes Européens au chômage.

Certains jugent cet effort nettement insuffisant puisqu’il représente environ 200 euros par jeune chômeur, alors que les dirigeants des 28 pays européens se retrouvent ce mardi à Paris pour une réunion consacrée au chômage des jeunes.

« Au lieu d’avoir un budget pour une Union à 28 aux compétences élargies, tout ce que nous voyons sont des coupes budgétaires », critique dans un communiqué l’eurodéputé portugaise Alda Sousa, coordinatrice des questions budgétaires du groupe GUE/NGL. « Comment pouvons-nous voir un tel manque de ressources dans ce qui est encore l’un des continents les plus riches de la planète ? Cela en serait comique si cela n’avait pas de conséquences aussi tragiques”.

Même son de cloche chez les Verts. « L’accord de la nuit dernière est mauvais et va continuer le cycle perpétuel de sous-financement du budget européen […] Ce budget chaotique n’est pas seulement mauvais pour la crédibilité de l’Union européenne, il aura aussi un impact négatif sur les bénéficiaires de programmes européens dans les domaines clés tels que les fonds régionaux et sociaux », explique dans un communique Helga Trüpel, porte-parole des Verts sur les questions budgétaires.

L’accord reste à valider

L’accord doit être encore formellement avalisé par les ministres et les eurodéputés, les 19 et 20 novembre, selon la présidence lituanienne du Conseil. Il ouvre parallèlement la voie à l’adoption par le Parlement, en plénière le 19 novembre, du budget pluri-annuel de l’Union pour la période 2014-2020.

Au total, environ deux tiers des dépenses de l’UE iront dans les subventions agricoles et des investissements tels que le développement des infrastructures routières dans les pays du centre et de l’est du continent.

Le budget de l’UE représente environ 1% du PIB des vingt-huit, ce qui est très peu comparé au montant cumulé des budgets nationaux des Etats membres, équivalent à près de 50% du PIB européen en 2012.

(Avec agences)