DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : une femme enceinte dans le coma maintenue sous assistance respiratoire


monde

Etats-Unis : une femme enceinte dans le coma maintenue sous assistance respiratoire

Marlise Muñoz est sous assistance respiratoire depuis le 26 novembre dernier. Elle était enceinte de 14 semaines lorsque son mari l’a retrouvée inconsciente, par terre dans leur cuisine.

Elle est transportée le jour-même à l’hôpital de Fort Worth où les docteurs concluent à une embolie pulmonaire, sans en être complètement certains. Elle est sous assistance respiratoire depuis ce jour. Cinq semaines très difficiles à vivre pour sa famille.

« Nos yeux brillaient de bonheur. Il y avait beaucoup de rire et de sourire dans notre famille… ce n’est plus le cas » a déclaré Lynne Machado, la mère de Marlise. « C’est tout juste si nous survivons à chaque jour qui passe ».

Les docteurs n’ont pu accéder à la demande de la famille de débrancher leur fille en raison d’une loi de l’état du Texas qui protège le fœtus. Des relevés quotidiens sont effectués chaque jour, montrant un rythme cardiaque fœtal normal.

La famille a décidée de porter plainte.

Les Muñoz ont reçu le soutien d’habitants, de membres de la paroisse et de pompiers de tout le pays. « Nous n’avons pas de mot pour exprimer notre gratitude » a confié Ernest Machado, le père de Marlise.

A la caserne de pompier de Crowley, où travaille le mari de Marlise, Erick Munoz, de plus en plus de couches et de nourriture pour bébé sont mises de côté. Ses collègues couvrent ses horaires de travail depuis un mois et demi afin qu’il puisse être au chevet de sa femme.

Le lieutenant Tim Whetstone a même expliqué à une télévision locale que les pompiers se sont relayés tout le mois de décembre afin d’être aux côtés de Marlise 24h sur 24 en relais de sa famille.

Mercredi 8 janvier, Mateo, l’aîné de Marlise et Erick, a eu 15 mois. Mateo n’a pas vu sa mère depuis cinq semaines. Il est trop jeune pour savoir et même comprendre ce qui se passe. « Lorsque une porte s’ouvre, il vérifie si c’est sa maman qui rentre à la maison » témoigne Lynne Machado.

La prochaine échéance se situe au début du mois de février. Les médecins pourront alors voir si le foetus est viable et si Marlise peut continuer à le porter.

Le lieutenant Whetstone a precise que les solutions pour aider la famille sont encore nombreuses. Un compte pour recevoir les dons a été ouvert chez Wells Fargo sous le nom « Erick et Mateo Muñoz ».

Source:Detroit Free Press

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le "super-flic" de Karachi tué par les talibans