DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dieudonné joue avec les nerfs de la justice


monde

Dieudonné joue avec les nerfs de la justice

C’est peut-être l’acte de trop qui va faire déborder le vase judiciaire. Dieudonné M’bala M’bala, déjà cerné par de nombreuses procédures, fait maintenant l’objet d’une plainte pour violences déposée par un huissier. Cela a valu à l’humoriste controversé d‘être placé en garde à vue mercredi à la gendarmerie de Dreux, en Eure-et-Loir. Dieudonné et sa femme, Noémie Montagne, avaient déjà été entendus par les gendarmes de la petite ville d’Anet pendant une bonne partie de la nuit de lundi à mardi. Cette accélération judiciaire avec garde à vue intervient à la suite d’une visite mouvementée de deux huissiers au domicile de Dieudonné dans la soirée de lundi. La justice française essaie en vain de saisir ses biens.

Deux versions des faits s’opposent : un huissier dit avoir été “molesté” puis visé par un tir de “projectiles en caoutchouc” par dessus le portail d’entrée; le couple affirme que les huissiers ont tenté d’enjamber la clôture qui entoure la maison et il a porté plainte de son côté pour “intrusion au domicile”. L’avocat de Dieudonné, Me Sanjay Mirabeau, explique que son client s’est présenté librement à la gendarmerie d’Anet. Selon lui, il aurait été entendu à sa demande afin d‘être assisté par son conseil. Une perquisition a été menée mardi matin au domicile et des enquêteurs ont indiqué qu’un engin pouvant lancer des projectiles en caoutchouc, semble-t-il un flash-ball, y a été retrouvé. La brigade de recherches de la gendarmerie de Dreux a été saisie par le procureur pour violences avec armes sur un officier public ministériel.

Condamné neuf fois par des tribunaux français pour des propos antisémites, Dieudonné M’bala M’bala cumule les amendes depuis une dizaine d’années. Elles se montent en tout à plus de 65 000 euros et la justice indique qu’elles n’ont toujours pas été payées. L’an dernier, sous couvert de la société de production qui est au nom de la femme de l’humoriste, Noémie Montagne, leur maison a pourtant été rachetée pour la somme de 551 000 euros. Elle était vendue aux enchères pour éponger l‘énorme dette (887 135 euros) que le couple doit au Trésor public. Pour l’aider à racheter sa propriété d’Eure-et-Loir, Dieudonné avait notamment fait appel aux dons de ses fans sur le réseau internet.

L’artiste provocateur a promis de rembourser ses admirateurs, mais après des années d’immobilisme, une enquête sur ses appels aux dons a finalement été ouverte la semaine dernière. Ce procédé peut coûter à son auteur six mois de prison et une amende qui peut atteindre 45 000 euros. Par ailleurs, le parquet de Paris mène aussi une enquête préliminaire pour “organisation frauduleuse d’insolvabilité” et “blanchiment d’argent”. Des mouvements suspects de comptes vers le Cameroun, le pays du père de Dieudonné, auraient été décelés.

Pour être complet, il faut ajouter la énième procédure lancée fin décembre dernier pour “incitation à la haine raciale” après l’attaque antisémite contre le journaliste Patrick Cohen. Et Dieudonné est également poursuivi pour avoir traité le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, de “Mussolini moitié trisomique” dans une vidéo postée sur internet.

Prochain article

monde

Sochi : Une lettre de menace envoyée au Comité olympique hongrois