DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Tous à poil !" : des libraires posent nus pour défendre le livre

Vous lisez:

"Tous à poil !" : des libraires posent nus pour défendre le livre

Taille du texte Aa Aa

“Tous à poil contre la censure !”, c’est le cri de ralliement de l’association Libr’Aire qui regroupe une trentaine de librairies indépendantes de la région Nord-Pas-de-Calais. Les membres de cette association, qui défend le métier du livre depuis dix ans, ne supportaient plus l’atmosphère suffocante de suspicion et de délation qui règne actuellement en France. Les diatribes du président du parti de droite UMP, Jean-François Copé, à l’encontre du livre pour la jeunesse “Tous à poil !” ont fini de les convaincre qu’il fallait agir. Plutôt que de protester de façon banale, les libraires estiment avoir choisi un mode humoristique bien adapté à la situation (quel suspense !) : ils se sont mis tout nus, “à poil”, dans le décor qu’ils connaissent le mieux, une librairie.

En tout, quatorze des libraires nordistes ont osé se mettre à nu pour défendre leur cause, avec pour simples paravents des livres pour la jeunesse, dont celui qui est au coeur de la polémique. La photo choc mais assez chic a été réalisée facilement et en peu de temps dans une librairie de Lille qui était en plein déménagement (A noter que même le chien est à poil). “L’idée a été lancée sur le ton de la plaisanterie mais nous l’avons adoptée car nous voulions provoquer une réaction et en même temps faire un clin d’oeil”, confie à Euronews la présidente de l’association Libr’Aire, Emily Vanhée. “On ne peut pas censurer des livres pour enfants, poursuit-elle, ils reflètent eux aussi des thèmes de société. C’est au contraire des livres qu’il faut soutenir, ainsi que leurs auteurs et leurs éditeurs car ils ont du courage. C’est la garantie d’une bibliographie très diverse”.

Le climat délétère de censure, attisé par des mouvements d’extrême droite et des organisations catholiques intégristes sur le réseau internet, a dans un premier temps créé un malaise dans les écoles françaises à cause d’une pseudo “théorie du genre”. Il s’est ensuite répandu dans les bibliothèques dont certaines étaient montrées du doigt; des sites extrémistes invitaient les parents d‘élèves à s’y rendre pour vérifier le contenu de leurs rayons pour la jeunesse. Désormais, des auteurs, des éditeurs, des libraires se sentent blessés, épiés, inquiets…Le livre “Tous à poil !” se retrouve dans la tourmente alors qu’il a été publié il y a presque trois ans et qu’il a reçu un prix de meilleur album francophone en Belgique. Le bon côté de cette mauvaise histoire, pour ses auteurs, c’est que le premier tirage est épuisé et qu’une nouvelle impression est en cours.