DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Macky Sall : "le Sénégal est un modèle qu'il faut soutenir"


the global conversation

Macky Sall : "le Sénégal est un modèle qu'il faut soutenir"

Macky Sall est élu en 2012 président de la république du Sénégal. Il a remporté l‘élection face à son ancien mentor devenu adversaire, Abdulaye Wade. Cet ingénieur-géologue, formé au Sénégal et en France, marié et père de trois enfants, a connu une ascension politique éclair. Car il est presque inconnu quand le président Abdoulaye Wade l’appelle pour la première fois au gouvernement, en mai 2001, comme ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique (2001-2003). Il deviendra Premier ministre en 2004 et le restera jusqu’en 2007.
Mais les relations avec Wade se tendent. En 2008, il entre en conflit ouvert avec le chef de l’Etat et quitte le PDS, le Parti Démocratique Sénégalais. Il crée l’Alliance pour la République (APR), un parti libéral, et s’ancre dans l’opposition. Il parviendra finalement à se faire élire président. Macky Sall, 53 ans, est l’invité de “The Golbal Conversation”.

“Le Sénégal est un modèle qu’il faut soutentir et accompagner”, déclare t-il notamment, “c’est un îlot de stabilité dans une zone à problèmes”. Plus généralement, sur les relations entre l’Europe et l’Afrique, Macky Sall salue “les efforts économiques faits par l’Union Européenne”, tout en souhaitant davantage d’implication. “Sur le plan militaire et sur le plan de la sécurité, leur apport n’a pas été à la hauteur des defis”, dit-il. Et de conclure, “lorsqu’il s’agit de l’Afghanistan ou d’ailleurs, ils interviennent aux côtés des Americains mais quand c’est l’Afrique, ils n’interviennent pas, ce n’est pas logique”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the global conversation

Goodluck Jonathan : cinq ans pour réduire les inégalités au Nigéria