DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Festival de Cannes 2014 : la sélection dévoilée !

Vous lisez:

Festival de Cannes 2014 : la sélection dévoilée !

Taille du texte Aa Aa

La sélection officielle du Festival de Cannes 2014 vient de tomber, avec de nombreuses surprises et plusieurs nouveaux venus, alors même que l’on reproche depuis des années aux organisateurs de convier toujours les mêmes têtes d’affiche.

Cannes reste Cannes et le tapis rouge sera constellé de stars, notamment pour le film d’ouverture (hors-compétition), Grace de Monaco d’Olivier Dahan avec Nicole Kidman. “La seule version que nous montrons est celle des cinéastes” a précisé Thierry Frémaux, Délégué général du Festival, alors que la famille princière de Monaco rejette en bloc cette version de la vie de feu la Princesse Grace.

Godard is back

Dix-huit films ont été retenus dans la sélection officielle du festival de Cannes, dont le dernier Jean-Luc Godard, Adieu au langage ont annoncé les organisateurs, ajoutant avec malice que « Jean-Luc a promis d‘être là, ce qui ne veut rien dire ». Côté français, citons encore Bertrand Bonello avec Saint-Laurent, une bio non autorisé du grand créateur de mode, Olivier Assayas (Sils Maria), et Michel Hazavanicius (The Search) figurent également dans la sélection. Ce dernier sera très attendu après le triomphe de The Artist à Cannes comme aux Oscars, et sa compagne et actrice fétiche, Bérénice Béjo sera à ses côtés pour monter les marches.

Des surprises

Plusieurs nouveaux venus peuplent la sélection officielle : l’américain Bennett Miller, qui avait réalisé en 2005 le biopic de Truman Capote et qui viendra défendre sur la Croisette The Foxcatcher, l’histoire d’un meurtre dans le milieu de catch; Alice Rohrwacher avec La Merveille (deuxième film après Corpo Celeste) représentera l’Italie. L’Argentine sera aussi présente avec Relatos Salvajes de Damian Szifron alors que le jeune québécois Xavier Dolan sera pour la première fois en compétition avec Mommy. L’Afrique va aussi être de la partie avec le grand Abderhammane Sissako, le mauritanien fêtera pour l’occasion sa première sélection pour la Palme d’or avec Timbuktu.

Poids lourds

En compétition, on retrouvera les double palmés belge, les frères Dardenne qui avec Deux jours, deux nuits, nous promettent un improbable « Western belge » selon les termes de Frémaux, avec en tête d’affiche Marion Cotillard, méconnaissable et loin du glamour hollywoodien auquel elles nous avait habitué depuis des lustres. David Cronenberg sera aussi là avec Maps to the stars et Robert Pattinson et Julianne Moore nous fait saliver d’avance. Après Cosmopolis, sa vision de l’Amérique libérale semble toujours aussi impitoyable… Autres habitués, le britannique Ken Loach qui, avec Jimmy’s Hall, évoquera la vie d’un leader irlandais du début du siècle dernier, le turc Nuri bilge Ceylan, qui comme à son habitude, viendra avec un film-fleuve (3h20), Sommeil d’hiver, et le russe de Sibérie Andrei Zviaguintsev qui avec Leviathan transpose l’histoire biblique de Job en Russie moderne. Citons aussi Atom Egoyan, deuxième canadien de Toronto en compétition après Cronenberg, et qui sera de retour après de longues années d’éclipse avec Captives, Deux fenêtres, de Naomi Kawase, l’une des deux entrées féminines de la compétition. Enfin, Mr Turner de Mike Leigh, avec T. Spall et The Homesman de Tommy Lee Jones, avec Hillary Swank viennent compléter avantageusement la compétition.

Le Festival sera plus court, d’un jour, pour cause d‘élections européennes et le palmarès sera dévoilé le samedi 24 mai. Précision arithmétique: 18 films en compétition, pas exclu qu’un film soit rajouté. Le jury de la compétition sera présidé par la cinéaste néo-zélandaise Jane Campion. Rendez-vous le mercredi 14 mai pour l’ouverture des festivités !