Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Nicolas Sarkozy au centre d'une nouvelle affaire judiciaire ?

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Nicolas Sarkozy au centre d'une nouvelle affaire judiciaire ?

<p>Nicolas Sarkozy pourrait de nouveau se retrouver dans le collimateur de la justice. Début juillet, la juge d’instruction marseillaise Christine Saunier-Ruellan a ordonné une enquête concernant les conditions dans lesquelles ont été organisés les vols privés transportant l’ancien président entre décembre 2012 et février 2013, selon l’<span class="caps">AFP</span> et <em>Le Monde</em>.</p> <p>C’est en marge de l’investigation sur un trafic de drogue entre la République dominicaine et la France, baptisé “Air Cocaïne”, que la juge a désigné un expert pour “décrypter et analyser” trois voyages effectués par Nicolas Sarkozy et facturés à Lov Group, société appartenant à son ami Stéphane Courbit. </p> <p>Les vols visés par l’enquête ont été effectués dans trois jets différents en partance du Bourget, à destination de Doha (Qatar), où Nicolas Sarkozy s’est rendu le 9 décembre 2012 pour un forum international sur le sport, des Etats-Unis le 30 janvier 2013 et en février 2013 à Abu Dhabi (Emirats arabes unis).</p> <p>Dans le cadre de l’affaire “Air Cocaïne”, 34 personnes avaient déjà été interpellées. Parmi elles figure Pierre-Marc Dreyfus, le dirigeant de la société de transport (<span class="caps">SNTHS</span>) qui a affrété les vols faisant l’objet de l’expertise. Placé sous mandat de dépôt du 10 septembre 2013 au 28 août dernier avant une libération sous contrôle judiciaire, Pierre-Marc Dreyfus a reconnu devant la juge avoir eu l’ex-président de la République comme passager sur plusieurs destinations. Il a également indiqué avoir eu comme client “Lov Group”. Parallèlement, dix factures adressées à Lov Group ont été saisies lors d’une perquisition dans les locaux de la <span class="caps">SNTHS</span>. Trois d’entre elles concernent des vols en jet privé de Nicolas Sarkozy. </p> <p>L’avocat de Pierre-Marc Dreyfus, Me Pierre Ceccaldi a demandé l’annulation des “investigations” concernant les voyages de l’ancien président, en estimant qu’elles “ont porté ou portent toujours sur des faits étrangers” à l’enquête “Air Cocaïne” dont est saisie la juge marseillaise. </p> <p>La chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence doit examiner sa demande lundi.</p>