DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Charles Péguy, un empêcheur de "penser" en rond


monde

Charles Péguy, un empêcheur de "penser" en rond

Charles Péguy a laissé une oeuvre foisonnante, de la prose et de la poésie. “Jeanne D’Arc”, “Eve”, “L’argent”, “Notre Jeunesse”, sont quelques uns des ouvrages de cet écrivain que son arrière-petit-fils, Olivier Péguy, présente aussi comme un empêcheur de “penser” en rond.

Olivier Péguy : “C‘était un homme qui a été nourri par ses convictions héritées de son enfance, des convictions qu’il a developpées tout au long de sa vie, conviction socialiste, conviction catholique, religieuse, convictions surtout d’engagement au service de la vérité et de la justice. On pense à l’affaire Dreyfus avec laquelle il s’est engagé et ça a été vraiment un des éléments fondateurs de sa vie, il est allé au bout de ses convictions jusqu‘à en mourir”.

Laurence Alexandrowicz : “Olivier, quelle est la citation de votre arrière-grand père que vous préférez ?”

Olivier Péguy : “Il y a quelquechose de pire que d’avoir une mauvaise pensée, c’est d’avoir une pensée toute faite”. “Péguy était d’une certaine manière un trublion de la pensée, un électron libre, un insoumis, il s’est insurgé contre les institutions universitaires, contre l’Eglise, contre le pouvoir de l’argent, contre les systèmes de partis”.

Laurence Alexandrowicz : “Quelle est l’ampleur de son oeuvre ? Au delà d‘être son descendant, qu’est-ce-qu’elle a d’exceptionnel pour vous ?”

Olivier Péguy: “Il a un style très caractéristique d’une pensée qui avance. C’est quelquechose d’assez novateur et d’assez stimulant sur le plan intellectuel. Et c’est en ça que je trouve son oeuvre exceptionnelle, c’est qu’elle peut nourrir aussi la pensée et la réflexion de gens qui viennent d’horizons très variés, on trouve de tout dans sa pensée, on peut y faire son miel”.

Prochain article

monde

Sur les traces ADN de Jack l'éventreur : le tueur de Londres serait identifié