DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vladimir Poutine : "nous ne construirons pas un nouveau rideau de fer"

Vous lisez:

Vladimir Poutine : "nous ne construirons pas un nouveau rideau de fer"

Taille du texte Aa Aa

“Nous n’essayons pas de construire un nouveau rideau de fer et nous ne le ferons pas, dixit Vladimir Poutine. Le président russe s’exprimait lors d’une interview accordée à l’agence Itar Tass et publiée ce dimanche, après des mises en garde des Occidentaux sur un risque d’un plus grand isolement de la Russie en raison de son rôle dans le conflit ukrainien.
“Nous comprenons quelles seraient les conséquences désastreuses d’un nouveau rideau de fer pour nous. Dans d’autres pays, il y a eu des périodes pendant lesquelles ceux-ci tentaient de s’isoler du reste du monde, et ils en payaient un prix très lourd. Cela a conduit à une dégradation et à une destruction. Nous ne prendrons certainement pas ce chemin. Personne ne construira un mur autour de nous. C’est impossible.”

Le président russe a par ailleurs confié lors de cette interview qu’il pourrait être candidat à un quatrième mandat présidentiel en 2018, ce qui le maintiendrait au pouvoir jusqu’en 2024.

À des milliers de kilomètres de Moscou, au Forum sur la sécurité internationale à Halifax, au Canada, le président estonien Toomas Hendrik Ilves répondait aux questions de notre reporter Isabel Kumar sur une crainte d’invasion potentielle des pays baltes par la Russie.

“Nous sommes des démocraties libérales fortes, nous faisons partie de l’Union européenne, de l’OTAN. Cette (menace de la part des Russes) est partie en 1991. Et même pendant la période soviétique, on se disait : ils n’ont pas leur place ici. Ils ne sont pas comme nous”, a répondu en substance le dirigeant estonien.

De son côté, la Lituanie, membre comme les autres pays baltes, de l’OTAN, a estimé il y a quelques jours que la Russie “portait les signes d’un État terroriste” au vu de ses agissements en Ukraine.

Avec AFP et notre reporter Isabel Kumar