DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouveau lundi anti-austérité en Belgique


Belgique

Nouveau lundi anti-austérité en Belgique

Une partie de la Belgique était de nouveau à l’arrêt ce lundi. Les provinces de Liège, de Namur et de Flandres orientale et occidentale ont observé une journée de grève générale, tout comme l’avaient fait, lundi dernier, celles du Limbourg, du Hainaut et du Luxembourg.

Applaudie par certains, la stratégie des syndicats ne faisait pas l’unanimité ce lundi. “ Ils sont en train de faire un gel économique de tout le pays, ceci pendant cinq semaines d’affilée, plus encore d’autres grèves prévues, entre autres, par la SNCB un jeudi, les policiers qui nous menacent de bloquer le jeudi et le vendredi 12, de nouveau une grève générale le 15… Vraiment c’est mettre le pays zéro, à sec, “ s’insurgeait un quinquagénaire à Gand.

Satisfaction en revanche du côté des syndicats.
“ Ca c’est passé très bien, au-delà de nos espérances, puisqu’on voulait bloquer un maximum, du moins en administration et communale et provinciale, et qu’au niveau de l’administration communale, jusqu‘à preuve du contraire personne n’est entré, “ se félicitait Alain Onkelinx de la CGSP, la Centrale générale des services publics.

La grogne porte sur les réformes annoncées par le gouvernement pour économiser 11 milliards d’euros en cinq ans. Parmi elles : le recul de l‘âge de la retraite de 65 à 67 ans à partir de 2030 ou encore la fin de l’indexation des salaires sur l’inflation.

Lundi prochain, la grève touchera Bruxelles et le Brabant avant une mobilisation nationale le lundi 15 décembre.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

RDC : la CPI confirme la peine du Congolais Lubanga en appel