DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ministre de l'Intérieur kenyan limogé après un nouveau massacre des shebab

Le ministre de l'Intérieur et le chef de la police ont été limogés après une nouvelle attaque des shebab somaliens contre des ouvriers dans le nord du Kenya. Il y a au moins 36 morts et des dispa

Vous lisez:

Le ministre de l'Intérieur kenyan limogé après un nouveau massacre des shebab

Taille du texte Aa Aa

Au Kenya, la mort de 36 ouvriers massacrés par les shebab somaliens, a conduit au limogeage du ministre de l’Intérieur et du chef de la police. Les employés de la carrière de Mandera ont été tués par les islamistes liés à al Qaìda parce qu’ils ne savaient pas réciter le coran, d’autres ont disparus.

Point of view

L'objectif évident est de semer l'hostilité et la suspicion sur des lignes ethniques et religieuses

Depuis octobre 2011, le Kenya a déployé son armée en Somalie voisine pour combattre les shebab.

“L’objectif évident est de semer l’hostilité et la suspicion sur des lignes ethniques et religieuses, et de chasser les non-musulmans de certaines parties du pays”, a estimé le président Uhuru Kenyatta. “Le but ultime de cette campagne atroce est de créer un califat islamique”, a-t-il assuré.

Les islamistes se présentent comme les défenseurs des musulmans, minoritaires au Kenya.

Ils multiplient les attaques. La plus spectaculaire reste celle d’un luxueux centre commercial en septembre 2013.

Récemment, dans la capitale, des centaines de Kenyans ont protesté contre l’insécurité. Les shebab ont tué au Kenya plus de 700 personnes .