DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Américain McCain traite le Hongrois Viktor Orban de dictateur néo-fasciste

Les relations entre les Etats-Unis et la Hongrie sont à nouveau extrêmement tendues. En cause, la nomination de la nouvelle ambassadrice américaine à

Vous lisez:

L'Américain McCain traite le Hongrois Viktor Orban de dictateur néo-fasciste

Taille du texte Aa Aa

Les relations entre les Etats-Unis et la Hongrie sont à nouveau extrêmement tendues. En cause, la nomination de la nouvelle ambassadrice américaine à Budapest, la productrice de télévision Colleen Bell. Ce qui révolte Budapest, c’est la remarque du sénateur McCain :

Point of view

La Hongrie est sur le point de céder sa souveraineté à un dictateur néo-fasciste

“Je ne suis pas contre les nominations politiques, dit le sénateur américain avant le vote pour désigner Colleen Bell. Je comprends comment se joue la partie, mais ici nous avons une nation, la Hongrie, qui est sur le point de céder sa souveraineté à un dictateur néo-fasciste, qui s’acoquine avec Vladimir Poutine, et nous allons envoyer la productrice de “Amour, Gloire et Beauté» comme ambassadrice. J’exhorte mes collègues à mettre un terme à cette folie. Je demande que l’on vote “non”.”

Le chargé d’affaires américain à Budapest a été convoqué par le gouvernement hongrois, pour des explications. Voilà ce que nous en a dit le ministre hongrois de la Justice : “Je ne connais pas le sénateur, dit László Trócsányi. Mais je me rappelle un proverbe hongrois : “un homme qui vient de loin ne peut pas dire ce qu’il veut”. Les Français disent : “A beau mentir qui vient de loin”. Je respecte évidemment toutes les opinions. Mais je dois ajouter que c’est une telle exagération que nous devons la rejeter “.

Washington critique vivement la politique de Viktor Orban. En octobre dernier, la diplomatie américaine avait déclaré indésirables aux Etats-Unis dix responsables hongrois soupçonnés de corruption.