DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Regain de violences en Tchétchénie


Tchétchénie

Regain de violences en Tchétchénie

Dix-neuf personnes ont été tuées dans des combats entre rebelles tchétchènes et forces de l’ordre dans le centre de Grozny.

Selon les autorités russes qui ont annoncé la fin de “l’opération anti-terroriste”, dix membres des forces de sécurité ont perdu la vie et 28 autres ont été blessés. Neuf insurgés tchétchènes ont aussi été tués au cours des combats selon le président Ramzan Kadyrov.

D’après le Comité national anti-terrorisme, cette attaque a été lancée à partir d’un rond-point par un groupe de rebelles dans le centre de Grozny, qui a ensuite poursuivi les combats contre les forces de l’ordre dans une école et dans un immeuble en flammes abritant des médias locaux.

Les assaillants se sont réclamés du principal mouvement islamiste de l’Emirat du Caucase et de son nouveau dirigeant le cheikh Ali Abou Mouhammad.

L’attaque qui a eu lieu avant le discours de Vladimir Poutine est un revers pour son protégé Ramzan Kadyrov, qui dirige depuis 2007 d’une main de fer la Tchétchénie.

Ces violences ravivent les craintes d’un nouveau cycle de violences en Tchétchénie, à quelques jours du vingtième anniversaire du début de la première guerre russo-tchétchène en décembre 1994.

Prochain article

monde

Al Qaìda au Yémen menace d'exécuter un otage américain