DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le torchon brûle entre Ankara et l'Union européenne après les arrestations de journalistes en Turquie

Très critiquées par Bruxelles, ces interpellations ont visé Ekrem Dumanli, rédacteur en chef de Zaman, l’un des grands quotidiens en Turquie, le

Vous lisez:

Le torchon brûle entre Ankara et l'Union européenne après les arrestations de journalistes en Turquie

Taille du texte Aa Aa

Très critiquées par Bruxelles, ces interpellations ont visé Ekrem Dumanli, rédacteur en chef de Zaman, l’un des grands quotidiens en Turquie, le directeur de la télévision Samanyolu TV, ainsi que d’autres producteurs et journalistes de télévision.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan :
“L’Union européenne ne doit pas intervenir quand il s’agit des décisions prises dans le cadre du respect de la loi par les forces de sécurité turques contre des éléments qui menacent notre sécurité nationale. Elle devrait se mêler de ses affaires”.

Vingt-sept personnes ont été arrêtées et plusieurs médias perquisitionnés. Le procureur général a évoqué la mise en place d’un groupe terroriste.

Martin Schulz, président du Parlement européen, n’est pas surpris :
“Les problèmes de liberté d’expression et de liberté de la presse n’ont rien de nouveau en Turquie, mais nous sommes extrêmement choqués de voir les raids contre la presse au parc Gézi comme hier encore. Nous sommes très inquiets car c’est le signe d’un développement très dangereux sur lequel nous devons garder un oeil attentif”.

Après des rassemblements devant les locaux des médias perquisitionnés, une manifestation était toujours en cours ce lundi devant les locaux de la police à Istanbul… Dans les mains de certains protestataires, l’exemplaire de Zaman de ce lundi qui titrait “journée noire pour la démocratie”.