DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dégel Cuba-Usa : le Venezuela esseulé


monde

Dégel Cuba-Usa : le Venezuela esseulé

Le Venezuela, meilleur ami de Cuba, et vice-versa. Mais depuis l’annonce historique faite par La Havane, Nicolás Maduro semble un peu plus seul. En 2013, alors en visite à Cuba, le successeur d’Hugo Chávez, évoquait justement le lien profond qui existe entre les deux pays.

“Nous avons passé cinq heures à discuter avec Fidel, à nous souvenir du Commandant Chavez, à nous remémorer comment tous les deux, ils ont construit cette relation qui va au-delà d’une alliance stratégique, qui est une relation fraternelle”, avit alors dit Nicolás Maduro.

Raúl Castro le rappelait à son tour dimanche dernier à La Havane lors du sommet de l’ALBA, l’Alliance bolivarienne pour les Amériques, un bloc régional anti-impérialiste créé en 2004 par Hugo Chávez et Fidel Castro pour s’opposer au grand voisin du nord. Nous sommes à deux jours seulement de l’annonce du dégel entre les Etats-Unis et Cuba.

“Notre partenariat représente une réelle alternative au modèle économique et social prétendu hégémoniques et qui aujourd’hui s’enfonce dans une crise sans issue apparente”, disait Raúl Castro.

Le lien entre les deux pays n’est effectivement pas qu’idéologique. Tous les jours, Cuba reçoit entre 90 000 et 100 000 barils de pétrole vénézuélien bon marché. Contre partie solidaire, l‘île envoie des médecins au Venezuela. Reste que l‘économie cubaine dépend étroitement du pétrole vénézuélien alors que Caracas fait face a une dégringolade du prix du baril sur le marché internationale.

L’exportation de pétrole constitue 96 % des ressources en devises du Venezuela. Et même si le pays abrite les plus importantes réserves d’or noir au monde, le gouvernement vénézuélien vient d’annoncer des coupes budgétaires. Le taux d’inflation n’est plus publié depuis trois mois, mais en août dernier, il était de 63,4 %. Il s’agit de l’un des taux d’inflation les plus élevés de la planète.

Deux jours avant l’annonce du dégel entre les Etats-Unis et Cuba, le président vénézuélien se moquait publiquement des sanctions votées par le Congrès contre des fonctionnaires vénézuéliens accusés d’avoir violé les droits de l’Homme de manifestants anti-gouvernementaux. Depuis 4 ans, les deux pays n’ont plus de diplomates dans leurs ambassades respectives, quant aux relations diplomatiques, elles se limitent aux échanges commerciaux.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Auto-traduction

Prochain article

monde

Pays-Bas : Geert Wilders sera jugé pour incitation à la haine