Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Kenya : une loi controversée déchaîne la colère de l'opposition

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec Avec AFP et Reuters
Kenya : une loi controversée déchaîne la colère de l'opposition

<p>Chaos, coup de poing et beaucoup de colère autour d’une loi controversée à l’Assemblée nationale au Kenya. Cette loi sur la sécurité a été adoptée ce jeudi au grand dam de l’opposition et des défenseurs des droits de l’homme. Elle porte de 90 jours à 360 jours la durée de garde à vue des suspects d’actes terroristes, facilite les écoutes téléphoniques. Les propriétaires de logements seront contraints de fournir à la demande des autorités des renseignements sur leurs locataires.<br /> “Les libertés durement acquises des Kenyans sont sous la menace, non pas de l’insécurité, mais d’un Etat présidé par les oligarques du Jubilée” (la coalition au pouvoir), a dénoncé Moses Wetangula, l’un des dirigeants de la principale coalition d’opposition. </p> <p>Avec cette réforme, les journalistes qui gêneront “l’enquête ou des opérations liées à la lutte contre le terrorisme” seront passibles de trois ans de prison tout comme ceux qui publieront des images “de victimes d’attaques terroristes” sans l’accord de la police.</p>