DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux policiers assassinés à New York

Les deux hommes ont été attaqués par un homme noir qui les a abattus alors qu’ils se trouvaient dans leur voiture de patrouille à Brooklyn. Leurs

Vous lisez:

Deux policiers assassinés à New York

Taille du texte Aa Aa

Les deux hommes ont été attaqués par un homme noir qui les a abattus alors qu’ils se trouvaient dans leur voiture de patrouille à Brooklyn. Leurs collègues, traumatisés leur ont rendu un ultime hommage. La police de New York n’avait pas été endeuillée depuis trois ans.

Point of view

""la non-violence est la seule façon de lutter pour la justice, Pasteur Al Sharpton, figure des droits civiques""

Leur attaquant a été pris en chasse alors qu’il s’enfuyait à pied, il a mis fin à ses jours sur un quai de métro à proximité.

Le tueur, identifié comme Ismaaiyl Brinsley, avait 28 ans et s‘était vanté sur les médias sociaux de vouloir tuer des policiers, mais sans lien terroriste apparent selon la police new-yorkaise. Brinsley était venu de Baltimore, à 300 km au sud de New York où il avait un peu plus tôt tiré sur sa petite amie la blessant grièvement.

Le maire démocrate de New York Bill de Blasio, dont les relations sont difficiles avec sa police, a lui aussi dénoncé hier soir un “assassinat ressemblant à une exécution et il a appelé la population de New York à faire corps avec sa police”.

Ce drame intervient sur fond de tensions raciales ravivées après l’affaire Eric Garner. Un père de famille noir décédé lors d’une interpellation musclée à Staten Island, un des arrondissements de New York en juillet dernier.

Figure des droits civiques, le pasteur Al Sharpton, s’est dit indigné “dénonçant toute association entre la mort des policiers et l’affaire Garner tout en appelant de nouveau à la non-violence comme la seule façon de lutter pour la justice”.

Le président Barack Obama qui vient de partir en vacances à Hawaï a été informé de la situation selon la Maison Blanche.