DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cuba/USA : Gerardo Hernandez, libéré, et bientôt père d'une petite fille


Cuba

Cuba/USA : Gerardo Hernandez, libéré, et bientôt père d'une petite fille

Avoir recours à l’insémination artificielle pour avoir un enfant, cet acte est devenu banal et est d’ordre privé, mais quand il concerne la femme d’un des trois Cubains condamnés en 2001 pour espionnage aux Etats-Unis et libérés la semaine dernière, elle suscite la curiosité. Adriana Perez a pu bénéficier de cette méthode pour avoir un enfant de son mari Gerardo Hernandez après avoir suscité l’aide du sénateur américain Patrick Leahy

“En février 2013, pendant l’un de mes voyages à Cuba, mon épouse Marcelle et moi avons reçu Adriana Hernandez qui a demandé un service à Marcelle. Elle craignait de ne pouvoir avoir d’enfant. En tant que parents et grands-parents nous avons voulu l’aider”, a expliqué M. Leahy. “Nous sommes heureux que cela ait fonctionné”, a-t-il poursuivi. (…) “C‘était un acte humain, cela n’avait rien à voir avec la politique des deux pays. Il s’agissait d’une valeur familiale, humaine. J’ai l’impression d‘être comme un parrain dans cette histoire. Je n’ai jamais rencontré le mari, mais j’ai vu les images du couple depuis qu’ils se sont retrouvés. J’ai vu la joie sur leur visage et surtout sur son visage à elle”.

Le mari d’Adriana Perez devrait être papa d’une petite fille d’ici deux semaines. La libération des trois Cubains en échange de celle d’un Américain détenu à Cuba symbolise le début d’une nouvelle ère entre Washington et la Havane.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Volte-face de Sony Pictures : "L'interview qui tue" sort en salles