DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Allemagne plonge les PEGIDA dans l'obscurité


Allemagne

L'Allemagne plonge les PEGIDA dans l'obscurité

Pas de projecteurs sur les xénophobes. Plusieurs grandes villes allemandes ont éteint hier leurs principaux édifices pour plonger dans le noir les manifestants du mouvement PEGIDA, autrement dit les “Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident”.

Les contre-manifestants se sont mobilisés en masse pour dépasser le mouvement populiste à Munster, Stuttgart, Hambourg, mais aussi dans la capitale fédérale. “Durant cette manifestation des PEGIDA à Berlin, les contre-manifestants étaient dix fois plus nombreux. Comment cela va-t-il évoluer ? Réponse lundi prochain”, précise notre correspondant Patrick Wauthier.

Le rapport s’inverse à Dresde. La capitale de la Saxe a accueilli hier près de 18 000 manifestants hostiles à l’Islam, aux étrangers, mais aussi aux médias qu’ils qualifient de “menteurs”. L’un d’entre eux a tout de même accepté de se confier au micro de la chaîne de télévision allemande ZDF : “ils sont tous pacifiques, vous devriez le dire. Les médias disent souvent le contraire, peu importe que ce soit la presse écrite ou la télévision, ce n’est pas réaliste.”

Pas d‘échauffourées ni de heurts durant ces manifestations, mais une mobilisation de la classe politique, tous partis confondus, et du gouvernement contre un mouvement qui prend de l’ampleur dans ce land qui compte moins de 3 % d’immigrés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Procès des attentats de Boston : constitution du jury en cours