DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Comment la chute des cours du pétrole se répercute-t-elle à la pompe ?


u talk

Comment la chute des cours du pétrole se répercute-t-elle à la pompe ?

Dans cette édition, Utalk se penche sur la question de Julie (Limoges, France) : “ avec la chute des cours du pétrole, le prix des carburants a aussi baissé, mais dans une moindre mesure. Pourquoi ? Et est-ce que cette tendance va se poursuivre ? “

L‘économiste français, Thomas Porcher, lui répond :

“ Il ne faut pas s’attendre à une baisse symétrique des prix du pétrole et du prix de l’essence, et ce, pour deux raisons. La première est que le prix du pétrole est libellé en dollar et souvent acheté dans une autre monnaie. Par exemple, en Europe, il est acheté en euro, donc il faut prendre en compte le taux de change euro / dollar.

La deuxième chose, c’est que sur le prix des carburants, il y a une grosse partie de taxes, qui sont des taxes fixes. Par exemple, en France, on a pratiquement 50 % de taxes sur les prix du carburant. Donc ça veut dire que si on prend le cas de la France, une baisse de 50% des prix du pétrole libellés en dollar, si on les transforme en euro ça ne fait qu’une baisse de 40 % et si on regarde les prix à la pompe avec les taxes, ça fait une baisse de 17 %.

La deuxième question, c’est : est-ce que cela va durer ? Il y a un consensus chez les économistes pour dire que le prix du pétrole va remonter. Par contre, il y a un débat pour savoir le niveau : à quel prix, il va remonter ? Et puis aussi le temps, dans quel laps de temps ?

Selon l’agence internationale de l‘énergie, le prix devrait remonter d’ici à deux ans, d’autres ont des prévisions un peu plus optimistes, c’est mon cas, on pense que le prix pourrait remonter dès le deuxième semestre 2015.

Ce qu’il faut savoir, c’est que plus la baisse des prix du pétrole va être forte, plus l’effet rebond (autrement dit, la remontée des prix) risque aussi d‘être puissant. Parce qu’aujourd’hui avec un prix du pétrole extrêmement faible, les investissements dans les pétroles non-conventionnels, les pétroles de schiste, ne sont plus rentables.

Donc il va y avoir moins d’investissement et à terme moins d’offre et plus de tensions sur les prix. Donc la baisse des prix du carburant n’est probablement que temporaire. “

Si vous souhaitez poser une question dans Utalk, cliquez ici.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

u talk

UE : Nouvelles règles d'étiquetage des denrées alimentaires