DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gergely Boganyi délaisse le bois pour inventer un piano en carbone composite

Vous lisez:

Gergely Boganyi délaisse le bois pour inventer un piano en carbone composite

Taille du texte Aa Aa

Le Hongrois Gergely Boganyi a inventé un piano dont toutes les pièces sont en carbone composite et ont été repensées pour obtenir un son plus pur et plus puissant.

Pianiste et inventeur de génie, le hongrois Gergely Boganyi a dévoilé à Budapest son nouveau concept de piano.

Point of view

Parfois quand vous jouez au piano, vous pouvez avoir l'impression que le son s'enfuit et vous devez le rattraper. Mais ici, le son reste et c'est vraiment une sensation nouvelle.

Le musicien voulait souhaitait améliorer le son. Après des années de recherches et de prototypes, l’artiste pense avoir trouvé la solution.

Le piano est en carbone composite et les différentes pièces qui le composent sont assez inhabituelles, mais permettent d’obtenir, selon son créateur, un son plus puissant et plus équilibré qu’un piano traditionnel de même taille.

Gergely Boganyi, pianiste et inventeur :
“Le son du piano qui part vers le bas, en résonnance, va généralement un peu par ici et par là, mais dans ce cas le son est dirigé, l’entrejambe du piano fonctionne comme un déflecteur de son qui renforce le son et le dirige vers l’auditoire.”

Les 18.000 pièces qui composent le piano ont été entièrement repensées. Les pieds larges et incurvés sont également des déflecteurs de son. Suspendues, les cordes appliquent une pression minimale sur la caisse de résonnance, qui est composée 20 couches de carbone composite. Et le cadre en fonte est également de son invention.

Attila Bolega, constructeur du piano :
“Nous avons ouvert le cadre en fonte, cette partie d’un piano traditionnel, est bien plus fermé, et nous l’avons ouvert pour que le son puisse le traverser plus facilement.”

Le pianiste américain de jazz Gérald Clayton s’est dit impressionné par la clarté du son.

Gérald Clayton, pianiste de jazz :
“C‘était terriblement clair. Alors que parfois quand vous jouez au piano, vous pouvez avoir l’impression que le son s’enfuit et vous devez le rattraper. Mais ici, le son reste et c’est vraiment une sensation nouvelle.”

En utilisant du carbone ou lieu du bois, ce piano est moins sensible aux températures et aux variations d’humidité de l’air, ce qui est un avantage pour jouer en plein air.
Ce piano est le fruit de 10 années de recherche, financées en partie par le gouvernement hongrois et la banque centrale. Ce piano devrait être commercialisé aux alentours de 200.000 euros.