DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le film "La isla minima" triomphe aux Goya espagnols


cinema

Le film "La isla minima" triomphe aux Goya espagnols

En partenariat avec

Penelope Cruz, Antonio Banderas, Pedro Almodovar, tous les grands noms du cinéma ibérique se sont retrouvés samedi soir à Madrid pour la 29ème cérémonie des Goyas, les prix du cinéma espagnol.

“Il a mis le feu aux écrans espagnols dans les années 1980” : ce sont les mots du réalisateur Pedro Almodovar en remettant à Antonio Banderas un Goya d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.
Il a été le premier acteur espagnol à connaître le succès à Hollywood.
Un tournant qu’il doit au réalisateur : “Probablement personne n’aurait pu comprendre l‘évolution de ma carrière sans les sept films que j’ai fait avec Pedro, c’est une réalité dit Antonio Banderas. Je dois même dire que c’est en quelque sorte gràce à lui que je fais carrière aux Etats-Unis. Le respect qu’Hollywood lui a témoigné m’a aidé et a aidé des acteurs comme moi et cela a rejailli sur nous.”

Grand vainqueur de ces Goyas 2015 “La isla minima” du réalisateur Alberto Rodriguez. Ce film policier a remporté dix prix dont celui de meilleur scénario original, meilleur acteur pour Javier Gutierrez et meilleur réalisateur.

Le film phénomène du cinéma argentin “Les nouveaux sauvages” de Damián Szifron remporte le Goya du Meilleur Film Ibéro-Américain, sa seule récompense sur dix citations. Produit par El Deseo, la société de production de Pedro Almodovar, Les nouveaux sauvages a séduit l’académie des Oscars, le film est en compétition dans la catégorie meilleur film étranger.

Les lauréats de cette 29ème cérémonie des Goya avaient aussi une autre bonne raison de célébrer le cinéma. Malgré la crise économique, les films espagnols ont atteint un nouveau record au boxe office national en 2014 avec 25% de parts de marché.

Prochain article

cinema

Cinéma : "Le Dernier loup", un hymne à la nature et à l'amitié