DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Cristina Kirchner formellement accusée d'entrave à la justice

La présidente argentine est soupçonnée d’avoir couvert Téhéran dans l’enquête sur l’attentat antisémite qui avait fait 85 morts le 18 juillet 1994

Vous lisez:

Cristina Kirchner formellement accusée d'entrave à la justice

Taille du texte Aa Aa

La présidente argentine est soupçonnée d’avoir couvert Téhéran dans l’enquête sur l’attentat antisémite qui avait fait 85 morts le 18 juillet 1994. Un procureur de Buenos Aires a transmis ces accusations à un juge, qui doit maintenant décider si une procédure judiciaire doit être ou non lancée contre Cristina Kirchner.
Le procureur a repris à son compte les accusations formulées par son prédécesseur Alberto Nisman, dont le corps a été retrouvé dans son appartement, le 18 janvier dernier, une balle dans la tête et un pistolet à ses côtés.

Quatre jours avant sa mort, le magistrat expliquait à la télévision être convaincu que le gouvernement avait cherché à entraver l’enquête sur l’attentat de 1994 pour protéger des personnalités iraniennes dans l’espoir de faciliter les relations commerciales avec Téhéran.