DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cristina Kirchner formellement accusée d'entrave à la justice


Argentine

Cristina Kirchner formellement accusée d'entrave à la justice

La présidente argentine est soupçonnée d’avoir couvert Téhéran dans l’enquête sur l’attentat antisémite qui avait fait 85 morts le 18 juillet 1994. Un procureur de Buenos Aires a transmis ces accusations à un juge, qui doit maintenant décider si une procédure judiciaire doit être ou non lancée contre Cristina Kirchner.
Le procureur a repris à son compte les accusations formulées par son prédécesseur Alberto Nisman, dont le corps a été retrouvé dans son appartement, le 18 janvier dernier, une balle dans la tête et un pistolet à ses côtés.

Quatre jours avant sa mort, le magistrat expliquait à la télévision être convaincu que le gouvernement avait cherché à entraver l’enquête sur l’attentat de 1994 pour protéger des personnalités iraniennes dans l’espoir de faciliter les relations commerciales avec Téhéran.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Petro Porochenko : ''la paix est encore très loin''