DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hongrie : Viktor Orbán perd sa "supermajorité" au parlement


Hongrie

Hongrie : Viktor Orbán perd sa "supermajorité" au parlement

Zoltan Kesz a 41 ans. Il est professeur d’anglais dans une ville de 60 000 habitants située à une centaine de kilomètres à l’ouest de Budapest et depuis ce dimanche soir, il est l’emblème d’un embryon de rébellion contre le parti du Premier ministre, en Hongrie.

Car ce candidat indépendant a remporté la législative partielle de Veszprém face au candidat du Fidesz, privant ainsi Viktor Orbán de sa “supermajorité” des deux tiers au Parlement.

Le Premier ministre enregistre une forte chute de popularité notamment suite à des scandales de corruption.

“Les gens en ont eu assez de la corruption, qui a atteint Veszprém”, estime Zoltan Kesz pour expliquer sa victoire. “Ils ont envoyé un message au gouvernement et au régime d’Orban, pour qu’il arrête de les voler”.

Le nouveau député indépendant va donc remplacer Tibor Navracsics, ancien ministre de la Justice de Viktor Orbán, devenu Commissaire européen à l’Education, la Culture, la Jeunesse et aux Sports.

“Je crois que tout le monde a senti, il y a quelques mois, que cette élection serait importante pour l’ensemble du pays”, commente une habitante de Veszprém.

“Soyons honnête, je ne m’attendais pas à ce résultat. Je pensais que le candidat du Fidesz allait l’emporter. C’est une surprise”, indique un autre électeur.

Même si le Fidesz enregistre un revers, il est loin d’avoir perdu la bataille au parlement. Seules les lois stratégiques requièrent la majorité des deux tiers, pour les autres, une majorité simple suffit.

“Pour la gauche, ce résultat est encourageant. Les partis d’opposition y voient l’amorce d’un processus”, conclut Attila Magyar, le correspondant d’euronews. “Les membres du Fidesz suivent, eux, attentivement l‘évolution des événements. Le Premier ministre Viktor Orbán a publié sur sa page Facebook ce message à leur intention : “ils ne peuvent pas se reposer sur leurs lauriers”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Londres s'interroge après le départ de trois adolescentes en Syrie