DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Évasion fiscale : les excuses des patrons de la HSBC


Suisse

Évasion fiscale : les excuses des patrons de la HSBC

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les président et directeur général de la banque HSBC ont présenté leurs excuses pour les pratiques de leur filiale en Suisse, accusée d’avoir aidé des milliers de clients à échapper à l’impôt. Auditionnés par le Comité du Trésor du Parlement britannique, Douglas Flint et Stuart Gulliver ont qualifié ces méthodes d’‘‘inacceptables’‘.

“J’aimerais formuler des excuses de ma part et de celle de Douglas Flint pour les événements inacceptables qui ont eu lieu dans notre banque privée en Suisse au milieu des années 2000. Ce sont des excuses que nous voudrions vous présenter ainsi qu‘à nos clients, nos actionnaires et à l’ensemble du public. C‘était clairement inacceptable et cela a nui
à la réputation de HSBC’‘, a déclaré Stuart Gulliver, le directeur général.

Une enquête de plusieurs médias a révélé que la banque était au cœur d’un système international de fraude fiscale : environ 180 milliards d’euros de riches clients auraient ainsi transité sur des comptes en Suisse entre 2006 et 2007. C’est le fameux scandale Swissleaks.

Profitant de l’audition des patrons de la banque HSBC, des manifestants se sont réunis devant le Parlement à Londres pour demander plus de sévérité, notamment la prison, à l‘égard des fraudeurs.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Liste Lagarde : l'ex-ministre grec des Finances devant la justice