DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grâce à un implant bionique, il revoit sa femme pour la première fois en 10 ans

Quand on lui demande s’il voit sa femme dans la salle, Allen Zderad s’exclame, “C’est facile, c’est la plus belle !” La plus belle… Allen parle avec le coeur, parce que ses yeux ne peuvent pas voir son épouse Carmen. Allen, un retraité du Minnesota, est l’une des premières personnes à bénéficier d’un système bionique implanté dans l‘œil.
Depuis une vingtaine d’années, Allen Zderad est atteint de rétinite pigmentaire, une maladie dégénérative qui s’attaque à la rétine et condamne à terme à une vie dans l’obscurité. Il y a une dizaine d’années, il devenait complètement aveugle.

Les chercheurs de la Mayo Clinic, dans le Minnesota, ont diffusé une vidéo où l’on voit Allen retrouver la vue grâce à son implant. Il se jette dans les bras de sa femme, et l’ordinateur posé sur une table nous transmet les images qu’il perçoit. Pas grand chose à sans jeu de mot première vue. Une forme sombre sur l‘écran, c’est ce que voit en réalité Allen, mais il s’en satisfait déjà tellement !
Il pourra voir le cadre d’une porte par exemple, la poignée du frigo, ou distinguer combien de personnes se trouvent devant lui.

Des lunettes, un ordinateur, un implant dans l’oeil

Le retraité porte des lunettes équipées d’un appareil photo, qui envoie un signal vidéo à un ordinateur portable qui traite les données. Elles sont ensuite transmises, sans fil, à un réseau de 60 électrodes implantées chirurgicalement dans l’oeil du patient. L’implant envoie les signaux d’ondes lumineuses au nerf optique, contournant la rétine abimée. Ces impulsions sont interprétées comme vision par le cerveau.

Bientôt d’autres pathologies concernées

Le dispositif proposé par la Mayo Clinic est efficace pour l’instant seulement pour les malades atteints de rétinite pigmentaire, mais les médecins espèrent pouvoir le proposer dans le futur à ceux qui souffrent d’un glaucome grave, ou ceux qui ont développé une cécité due au diabète.
Après une décennie dans le noir, Allen a revu Carmen… et ses 10 petits-enfants.

Retrouvez ce reportage de 2012 réalisé par les journalistes d’Hitech

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Propre comme un sou neuf, le nouveau billet de 20 € se veut quasi infalsifiable