DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Madison, Ferguson, Selma : la question raciale et la violence policière


Etats-Unis

Madison, Ferguson, Selma : la question raciale et la violence policière

Aux Etats-Unis, la police a abattu un jeune noir, ce vendredi soir à Madison dans le Wisconsin. L’agent de police a fait irruption dans l’appartement où se trouvait le jeune homme après avoir été alerté pour des bruits suspects.
Il y aurait eu une bagarre, et c’est à ce moment là que le coup de feu mortel a été tiré. Le jeune homme, âgé de 19 ans, était apparemment désarmé
Ce drame a aussitôt suscité des manifestations de colère à Madison.

Cela intervient deux jours après la publication d’un rapport qui dénonce les discriminations exercées envers les Noirs par la police de Ferguson. Dans cette ville du Missouri, un policier blanc avait tué un jeune Noir désarmé, en août 2014.

50ème anniversaire de la marche de Selma

La question raciale semble revenir, une fois de plus aux Etats-Unis. Et le président américain doit s’exprimer sur le sujet ce samedi. Barack Obama est attendu à Selma en Alabama pour célébrer le 50ème anniversaire de la marche pour les droits civiques.
C‘était le 7 mars 1965, plusieurs centaines de manifestants pacifiques avaient été violemment repoussés par la police. Cette journée sera surnommée “Bloody sunday” (“dimanche sanglant”). Mais d’autres marches allaient suivre dans les semaines suivantes, pour aboutir finalement à l’octroi du droit de vote des afro-américains.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Affaire Petrobras : des parlementaires brésiliens visés par une enquête pour corruption