DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les créanciers de la Grèce s'impatientent


Belgique

Les créanciers de la Grèce s'impatientent

Le président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a prévenu qu’il était temps de plancher sur les réformes essentielles à Athènes pour obtenir le déblocage d’une nouvelle tranche de prêt dont le pays a cruellement besoin.

“Je suis ouvert à l‘étalonnage des remboursements. Nous l’avons déjà fait auparavant, dans certains programmes. Mais cela doit résulter, dans un premier temps, d’un accord sur la totalité du plan. Le versement arrivera en second”, insiste le Néerlandais

Athènes doit rembourser plus d’un milliard et demi d’euros au Fonds monétaire international (FMI) à la fin du mois. Accusé de faire traîner les discussions, le ministre grec des Finances s’insurge.

“Nous n’avons pas perdu de temps. Pas le gouvernement grec. Depuis le 24 février, ce gouvernement travaille et a commencé, non seulement à gouverner, mais aussi à planifier des réformes”, rétorque Yanis Varoufakis.

Reste à savoir quelles réformes seront acceptées par l’Eurogroupe, et acceptables pour les Grecs. Seule certitude pour notre correspondante grecque à Bruxelles, Efi Koutsokosta, “à présent, les négociations passent à un nouveau stade avec la première rencontre entre les groupes techniques des trois institutions d’un côté, et les Grecs de l’autre, ce mercredi à Bruxelles. Athènes restera sans aucun doute sous étroite surveillance pour la mise en œuvre des réformes qui seront négociées dans les semaines à venir.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mort de Sam Simon, l'un des papas des Simpsons