DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tunisie : sécurité renforcée après l'attentat contre le musée du Bardo


Tunisie

Tunisie : sécurité renforcée après l'attentat contre le musée du Bardo

La Tunisie renforce sa sécurité après l’attaque contre le musée du Bardo, qui a fait 21 morts dont 20 touristes étrangers. Les autorités ont annoncé le déploiement de militaires dans les grandes villes. Par ailleurs, le siège de la radio nationale a été placé sous haute protection en raison de menaces terroristes.

Le groupe État islamique (EI) a revendiqué, dans un message audio, l’attentat de mercredi, commis par deux jeunes Tunisiens. Ils avaient fréquenté des camps d’entraînement djihadistes en Libye, selon le gouvernement qui a annoncé par ailleurs l’arrestation de neuf suspects, dont des proches des assaillants. Mais l’enquête n’est pas terminée. “Nous avons de bonnes pistes, il y a eu des arrestations. Nous espérons vous donner davantage de détails, une fois que l’opération sera terminée, a indiqué jeudi le Premier ministre Habib Essid.

Parmi les 21 victimes de l’attentat figurait un policier tunisien. Aymen Morjane, 33 ans, est tombé sous les balles des terroristes devant le musée du Bardo. Il a été enterré ce jeudi à Tunis.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Coupe du Monde 2022 au Qatar : la finale aura lieu le 18 décembre