DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un documentaire sur l'inestimable docteur Mukwege


Le bureau de Bruxelles

Un documentaire sur l'inestimable docteur Mukwege

Un documentaire pour saluer le courage de Denis Mukwege. Lauréat du Prix Sakharov 2014, le gynécologue congolais opère chaque jour des femmes et des enfants victimes de viols et de sévices sexuels dans une région très troublée, à l’est de la République démocratique du Congo. Venu à Bruxelles pour la projection du film “ L’homme qui répare les femmes “ que lui ont consacré le documentariste belge Thierry Michel et la journaliste Colette Braeckman, Denis Mukwege s’est aussi rendu au Parlement européen où il a évoqué les menaces de mort qu’il reçoit régulièrement et l’acharnement fiscal à l’encontre de son hôpital.

“ Les salaires des agents à l’hôpital, c’est autour de 100 euros par mois. Réclamer [à mon établissement] des impôts de 650.000 euros, ce n’est pas raisonnable, c’est de l’arbitraire, ça frôle même ce que l’on peut considérer comme une tendance à la corruption “, a-t-il expliqué.

Le risque, c’est que le fonctionnement de l’hôpital en soit durablement affecté. Une délégation du Parlement européen se rendra prochainement en RDC pour tenter une médiation avec les autorités.

Fondateur de l’hôpital de Panzi où plus de 40.000 femmes ont été soignées depuis 1999, Denis Mukwege appelle aussi à des élections justes en République démocratique du Congo. Plusieurs scrutins sont prévues d’ici fin 2016, notamment l‘élection présidentielle. Et le docteur Mukwege dénonce un climat de tension qui laisse peu de place à la liberté d’expression.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Sécurité routière : les chiffres européens déçoivent