DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Immigration : Sicile, le nouvel eldorado


Italie

Immigration : Sicile, le nouvel eldorado

La Sicile, nouvel eldorado des migrants venus d’Afrique et du Moyen-Orient. Redirigés ici après le drame au large de Lanpedusa en octobre 2013, ou bien arrivant directement, ils attendent parfois des mois un asile plus qu’hypothétique. Ils n’ont nulle part où aller, pas d’argent, pas de papiers, des espoirs en berne et un avenir incertain. Mais ils n’avaient souvent pas d’autre choix.

Lamin Beyai a 20 ans, il vient de Gambie. «Je n’ai jamais été bon nageur, c‘était risqué de toute façon, c‘était très risqué. Pour être franc avec vous, j’ai eu peur. Vraiment peur. Ce n’est pas facile d‘être en mer, d’avoir rien à se rattacher, tout peut arriver, vous n’avez plus qu‘à prier le bon Dieu”, explique-t-il.

Eux ont eu la chance de survivre à la traversée. Mais même en vie, ils se sentent diminués et démunis:

Sono, 25 ans est sénégalais: “Je suis ici, mais j’ai les larmes aux yeux. Si je commence à réfléchir, j’ai envie de pleurer, dit-il. Je n’ai pas d’argent, même ces vêtements ne sont à moi. Avant j‘étais un homme… Je dois trouver du travail ici.”

3 500 migrants sont morts en méditerranée en 2014. 2015 promet d‘être encore pire. Ceux qui survivent ont tous le même objectif: obtenir l’asile.

Ils viennent principalement de Syrie, devenue depuis la guerre le plus “gros fournisseur” de migrants. 122 800 syriens demandeurs d’asile, soit 20 % du total
Afghans: 41 100. kosovars: 37 900.

Sur les 359 795 dossiers étudiés (44% de plus qu’en 2013), les 28 Etats membres ont accordé la protection à 162 770 demandeurs d’asile

Le pays recevant le plus grand nombre de demandes est, de loin, l’Allemagne :
202 645 déposées en 2014 (32% du total). La Suède arrive derrière avec 81 180 demandes. Puis l’Italie, 64 625 qui enregistre une augmentation de 143 %, et la France : 62 735.

Mais tous ces pays n’y répondent pas de la même manière. La France n’a donné que 21,7% de réponses positives, alors que l’Allemagne en a rendu 41,7% , l’Italie 58,5% et la Suède 76,8%.

A Catane, en Sicile, bien du chemin reste à faire pour ces migrants en quête de meilleures conditions de vie et qui ont tout laissé derrière eux. .

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Panne d'électricité géante à Istanbul et Ankara