DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Comment gérer une remise de prix en 3 leçons

Vous lisez:

Comment gérer une remise de prix en 3 leçons

Taille du texte Aa Aa

Les artistes adorent s’auto-congratuler et s’offrir des statuettes en tous genres. Aujourd’hui, on va vous montrer comment ça marche en vous parlant

Les artistes adorent s’auto-congratuler et s’offrir des statuettes en tous genres. Aujourd’hui, on va vous montrer comment ça marche en vous parlant des Olivier Awards de Londres, qui récompensent les meilleurs comédiens de théâtre, les meilleures pièces et les meilleures comédies musicales.

Dans cette catégorie c’est “Sunny Afternoon” qui l’emporte. Ray Davies était le leader du groupe Les Kinks, dont cette comédie musicale retrace l’histoire.

“Ça sonne toujours aussi bien que la première fois”, se félicite Ray Davies. “Quelque part j’ai toujours su quand j’ai écrit ces chansons qu’elles me mèneraient là où je suis maintenant grâce à mon équipe, cette super équipe. Ça a bien marché.”

Remercier son équipe, c’est la leçon numéro 1. Quand on rentre à la maison avec un prix, il faut toujours la jouer collectif. Même si tout le monde sait que le trophée sera exposé sur VOTRE cheminée.

Attention, maintenant regardez bien. Mark Strong est appelé sur scène. Il a l’air sonné. Il se lève. Regarde sa femme. Boutonne sa veste. Et se prépare à la jouer modeste. Leçon numéro 2 genre “Vraiment ? Je ne m’y attendais pas du tout.”

“Je suis sans voix”, ose le comédien. “J’avais tout juste réalisé que j‘étais nominé dans une telle catégorie aux côtés d’acteurs si talentueux. Je n’ai jamais pensé une minute que je pourrais gagner. Je suis juste époustouflé.”

Enfin, leçon numéro 3. Quand on est une star, il faut savoir se payer des kifs.
Kevin Spacey a clôturé la cérémonie en tombant la veste et en poussant la chansonnette. Il est reparti avec un prix d’honneur, après avoir appliqué la leçon numéro 1 et la leçon numéro 2. C’est comme ça, quand on est un vieux routier des cérémonies.