DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Un ancien directeur du FMI accusé de blanchiment d'argent


Espagne

Un ancien directeur du FMI accusé de blanchiment d'argent

Rodrigo Rato est soupçonné d’avoir profité d’une loi d’amnistie fiscale en 2012, en Espagne, pour rapatrier des capitaux non-déclarés et dissimulés dans des sociétés offshore. L’information a été révélée par plusieurs médias nationaux.

Rodrigo Rato fait partie d’une liste de 700 suspects établie par les enquêteurs. Mais ce n’est pas un inconnu : il a été ministre de l‘Économie et vice-président du gouvernement Aznar avant de diriger le Fonds monétaire international de 2004 à 2007.

L’affaire éclabousse également son parti, le PP, toujours au pouvoir en Espagne. “J’ai la responsabilité de garder les choses secrètes et un devoir de confidentialité, a réagi Luis de Guindos, l’actuelle ministre de l‘Économie. La seule chose que je peux vous dire, c’est que toutes les institutions de l’Etat respectent les procédures légales”.

L’affaire a suscité de vifs débats ce mercredi au parlement espagnol. Rodrigo Rato, lui, assure qu’il n’a jamais possédé de sociétés dans des paradis fiscaux. Certaines sources affirment que l’argent proviendrait d’un héritage familial.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Tempête de sable en Chine : et le ciel devint ocre