DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

4 000 mineurs grecs dans la rue pour garder leur emploi


Grèce

4 000 mineurs grecs dans la rue pour garder leur emploi

Ils ne veulent pas perdre leur travail. Quelque 4 000 mineurs ont manifesté ce jeudi à Athènes contre la possible fermeture de leurs mines.

Il s’agit des mines d’or de Halkidiki, dans le nord du pays. Elles sont exploitées depuis 3 ans par une société canadienne. Mais après son arrivée au pouvoir en janvier, le Premier ministre Alexis Tsipras a décidé de suspendre les permis d’exploitation.

“Un gouvernement de gauche qui envoie 2000 employés dans la rue… Avez-vous déjà vu ça, un gouvernement de gauche qui conduit autant de monde au chômage ?, demande un manifestant. Nous demandons quelque chose de très simple, nous nous battons pour notre droit de vivre et de travailler. “

Le problème, c’est que l’extraction de l’or, pourrait causer de gros dégâts environnementaux, qui plus est dans une zone touristique proche du Mont Athos.

“Dans un pays où le taux de chômage atteint les 25 %, les mineurs assurent que le gouvernement condamne leur région au déclin. Les mines d’or de Halkidiki divisent l’opinion, rapporte le correspondant d’Euronews Apostolos Staikos. Le dilemme entre l’environnement ou le développement économique concerne les citoyens, les experts, mais aussi le gouvernement qui devra trancher le nœud gordien.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Afrique du Sud : 4000 personnes contre la xénophobie