DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Deux écoles hors les murs


learning world

Deux écoles hors les murs

En partenariat avec

Faut-il forcément étudier dans une école classique en dur pour réussir ? Ou alors existe-t-il d’autres types d’environnement tout aussi propices à la réussite ? Cette semaine, Learning World vous fait découvrir deux écoles anti-conformistes qui proposent un enseignement sans murs, loin des sentiers battus.

Inde : à l‘école de la vie

Imaginez une école sur-mesure qui s’adapte aux nécessités de la vie quotidienne. En Inde, un établissement unique en son genre propose à ses élèves d’apprendre aussi bien la maçonnerie que l’agriculture ou encore les secrets de fabrication du sirop d’hibiscus. Bienvenue à l’==Université de la Vie==.

Si 70 % environ des Indiens vivent encore à la campagne, l’exode rural est bel et bien en marche. 400 millions de personnes seraient déjà parties tenter leur chance dans les villes. Des villes, d’ailleurs, pas toujours préparées à un tel afflux de population. C’est pourquoi Sachin Desai, le fondateur de l’Université de la Vie, milite pour le maintien des habitants dans leurs régions d’origine : “personne ne devrait avoir à émigrer loin de ses racines juste pour se nourrir. Et si les enfants restaient au village ? Grâce à la sagesse et au savoir, ils pourraient créer leurs propres emplois.”

En 2007, Sachin Desai est etourné vivre dans son village natal de Dhamapur dans le Maharashtra, un État de l’Ouest de l’Inde pour ouvrir son école. Ici, pas de programme imposé. Au contraire, les élèves sont invités à s’impliquer dans toute une série de projets. Pour certains, ce sera un atelier de cuisine traditionnelle, pour d’autres, le travail de la terre ou l’apprentissage des rudiments de l‘éco-construction. Pour Shobha, comme pour les autres élèves, l’Université de la Vie est beaucoup instructive et motivante : “ici, je me sens connectée aux matières que j‘étudie et je commence même à aimer l‘école. Avant, je trouvais ça rasoir et ça me donnait envie de dormir.”

Caraïbes : l‘école en mer

Si cette école sans murs est encore trop conventionnelle pour vous, que diriez-vous d’une école itinérante ? Une école où l’on peut observer les dauphins tout en étudiant ? Trop beau pour être vrai ? Pas du tout, si vous avez le pied marin.

Johanna, Mario, Emily, Drew et Uma sont en classe de première ou de terminale au lycée de Nouvelle-Ecosse au Canada. Ils ont tous choisi de prendre la mer pendant une année. Au programme : une vingtaine d’escales pour découvrir 4 continents et élargir leur horizon.

L’==école en mer== n’est pas réservée aux seuls lycéens, des étudiants de l’Université canadienne ‘Acadia’ sont aussi du voyage, ainsi que de jeunes bacheliers désireux de voir du pays avant de commencer leurs études supérieures.

Et les occupations ne manquent pas à bord. Le temps libre est compté. De jour comme de nuit, chacun doit assurer un tour de garde quotidien de deux heures, participer aux manœuvres 24 heures sur 24 et à l’entretien du bateau chahuté par les vents et malmené par les embruns.

Malgré un emploi du temps chargé, les élèves sont ravis de vivre au grand air. Dommage que les frais d’inscription soient aussi élevés – 45 mille dollars par an. Pour tenter en partie d’y remédier, un système de bourses d‘études se met progressivement en place. Bon vent !

Le choix de la rédaction

Prochain article

learning world

Quand l'école éduque aussi à l'empathie !