Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Ed "Moïse" Miliband grave ses promesses dans le marbre

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
Ed "Moïse" Miliband grave ses promesses dans le marbre

<p>Mais qu’est-il passé par la tête de Ed Miliband ? Le candidat travailliste a fait graver dans la pierre ses six principales promesses de campagne, assurant qu’il transportera s’il est élu cette stèle dans le jardin du 10 Downing Street.</p> Sur une photo, Ed Miliband pose devant la stèle, haute de 2,60m, sous la phrase “un meilleur plan pour un futur meilleur”. <p>Une initiative qui n’a pas manqué de faire railler les médias britanniques, et aussi ses adversaire politiques. </p> “Il s’agit de la lettre de suicide la plus lourde de l’histoire de l’humanité”, s’est moqué Boris Johnson, le maire conservateur de Londres. <p>Sur Twitter les tweets rivalisent d’ironie, comme celui-ci, où Ed Miliband est transformé en Moïse portant les Tables de la Loi sur lesquelles sont gravés les 10 commandements : le tweet s’intitule “Compétition entre légendes”.</p> <p><blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Caption competition! <a href="https://twitter.com/hashtag/EdStone?src=hash">#EdStone</a> <a href="http://t.co/1N32akmzwj">pic.twitter.com/1N32akmzwj</a></p>— Peter Thompson (@TheRedRag) <a href="https://twitter.com/TheRedRag/status/594824091074502656">3 Mai 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> <p>Autre tweet, où Ed Miliband s’est fait tailler son portrait dans le mont Rushmore, où figurent les visages de quatre présidents américains. <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">Miliband denies overspending on election pledges stone. <a href="https://twitter.com/hashtag/EdStone?src=hash">#EdStone</a> <a href="http://t.co/zpd98MSxNe">pic.twitter.com/zpd98MSxNe</a></p>— PETER COLES (@petercoles44) <a href="https://twitter.com/petercoles44/status/594820082188058624">3 Mai 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script><br /> “Non Ed Miliband n’a pas fait des dépenses exagérées dans sa stèle de promesses”, dit le commentaire.</p> <p>“Dites à Ed de graver son plan quinquénnal dans la pierre. </p> <p><blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">"Tell Ed to write down his 5 year plan in stone. Worked for Stalin. Worked for me. It'll work for him, too" <a href="http://t.co/mx1cccajKS">pic.twitter.com/mx1cccajKS</a>” <a href="https://twitter.com/hashtag/EdStone?src=hash">#EdStone</a></p>— Peter Village QC (@PeterVillageQC) <a href="https://twitter.com/PeterVillageQC/status/594801095811141632">3 Mai 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></p> Ca a marché pour Staline, ça a marché pour moi, ça marchera pour lui”, nous dit Kim Jong- un le leader nord-coréen dans ce tweet. <h3>C’est à vous !</h3> <p>Mais au fait, qu’est-il inscrit sur cette stèle ? Six points clé : “une meilleure base économique, un meilleur niveau de vie pour les familles de travailleurs, un système de santé qui prend le temps de soigner, le contrôle de l’immigration, un pays où la prochaine génération peut faire mieux que la précédente, des maisons à acheter et des loyers modérés». </p> <p>Si vous voulez graver vos propres promesses, lâchez-vous, comme Robert Colvile <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">The first draft of the <a href="https://twitter.com/hashtag/EdStone?src=hash">#EdStone</a> <a href="http://t.co/oZf2q4nX3V">pic.twitter.com/oZf2q4nX3V</a></p>— Robert Colvile (@rcolvile) <a href="https://twitter.com/rcolvile/status/594819928668114946">3 Mai 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> en allant sur le site <a href="http://kryogenix.org/random/ed/ed.html">kryogenix.org/random/ed</a>. </p> <p>Enfin, sachez que la Edstone, la “pierre de Ed”, ça se prononce comme headstone, la pierre tombale. Espérons que ça n’enterre pas toutes les chances du Labour de gagner les élections britanniques…</p>