DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Elections : l'avenir du leader de UKIP se joue à South Thanet

C’est à Ramsgate et dans le reste de la circonscription de South Thanet que se joue l’avenir politique de Nigel Farage, le leader du parti populiste

Vous lisez:

Elections : l'avenir du leader de UKIP se joue à South Thanet

Taille du texte Aa Aa

C’est à Ramsgate et dans le reste de la circonscription de South Thanet que se joue l’avenir politique de Nigel Farage, le leader du parti populiste et europhobe, UKIP. Nigel Farage brigue le siège de député de cette circonscription. Il a affirmé qu’il démissionnerait de son poste de leader de parti en cas d‘échec.

South Thanet est située dans le Kent, à la pointe sud-est de l’Angleterre, où le débat sur l’immigration, thème de prédilection de UKIP, est bien présent.

“Ce qui arrive dans notre pays, tend à nous faire avoir des préjugés, alors que nous ne sommes pas un peuple comme ça, déplorait une résidente de Ramsgate. Nous aimons tout le monde, nous passons des vacances à l‘étranger et nous aimons tout le monde, mais il y a une limite au nombre de gens qu’on peut prendre”.

“vous savez , nous devons rester avec Cameron parce que « mieux vaut un mal connu”, estimait un autre électeur. Au moins, il essaye d’arranger les choses. Il nous a donné l’option d’un référendum l’année prochaine.”

Nigel Farage s’affiche confiant dans ses chances de ravir cette circonscription aux conservateurs, tout en déplorant le mode de scrutin majoritaire à un seul tour. “Nous avons passé les deux à trois dernières semaines ainsi que les grands partis à dire pourquoi il ne faut pas voter pour les autres, déclarait-il. Nous avons eu une politique totalement négative dans ce pays et je commence à penser que c’est le produit du système majoritaire à un tour : “votez s’il vous plaît pour moi, nous ne sommes pas tout à fait aussi horribles que les autres personnes”. Si nous avions une forme de représentation proportionnelle, on pourrait dire : voter pour nous, parce que c’est ce que nous défendons. “

Nigel Farage a comme rival conservateur Craig Mackinlay dans le South Thanet. Mackinlay connaît bien le parti Ukip, il en a été brièvement le leader en 1997, après en avoir été un des membres fondateurs quatre ans plus tôt. Cet homme d’affaires du Kent, a fait défection et a rejoint les Tories en 2005.

“Il y aura seulement un ou deux Premiers ministres (potentiels), indiquait Craig Mackinlay. Ce sera David Cameron ou Ed Miliband. Le seul parti qui est capable d‘être au gouvernement, et qui le sera selon moi, est le parti conservateur. Nous avons donné une garantie très solide qu’il y aura une renégociation et un référendum, ajoutait Mackinlay au sujet des liens entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Un autre vote signifie que cela n’arrivera pas.”

L’un des derniers sondages donne 13 % des voix à UKIP, soit dix de moins qu’en janvier. Des chiffres qui tranchent avec la percée du mouvement anti-immigration aux élections européennes l’an dernier. Il avait obtenu 27,5 % des suffrages.

Avec notre reporter James Franey