DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : Washington espère que les rebelles vont accepter la trêve humanitaire proposée par Ryad


Yémen

Yémen : Washington espère que les rebelles vont accepter la trêve humanitaire proposée par Ryad

L’Arabie Saoudite a proposé un cessez-le-feu de cinq jours au Yémen. Trêve qui permettrait d’acheminer une aide humanitaire vitale à la population.

La proposition a été saluée depuis Ryad par le secrétaire d‘État américain John Kerry, qui s’est entretenu avec le président yéménite en exil Abd Rabbo Mansour Hadi.

Il a exhorté les rebelles Houthis à accepter ce cessez-le-feu :

John Kerry, Secrétaire d‘État américain :
“Il va se passer plusieurs jours avant que le cessez-le-feu puisse être mis en place, laissant du temps à la communauté internationale de préparer de la nourriture, des médicaments, et d’autres choses et pouvoir les distribuer de manière efficace, et ce, dès que la trêve prendra effet, si les Houthis acceptent les conditions posées”.

Jusqu‘à présent, les rebelles yéménites sont restés sourds aux propositions saoudiennes. Au contraire, ils ont multiplié les bombardements dans le sud du territoire saoudien.
Les Etats-Unis ont écarté l’idée d’une opération terrestre au Yémen.
Washington soutien la coalition, mais commence à —je cite— “sérieusement s’inquiéter” du sort de la population civile.

Depuis le 26 mars, le conflit n’a cessé de s’aggraver, devenant de plus en plus violent, prenant au piège les Yéménites. Les Nations Unies et la Croix-Rouge ont qualifié la situation de “catastrophique”.
Des pénuries de carburant menacent le fonctionnement des hôpitaux et la distribution des secours.
Le conflit aurait déjà fait plus de 1.600 morts et 6.000 blessés, en majorité des civils.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La cour d'appel de Paris valide les écoutes de Nicolas Sarkozy