DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La justice italienne s'attaque aux passeurs après la mort de 800 migrants en Méditerranée

Les passeurs, un Syrien et un Tunisien, qui avaient organisé la traversée de la Méditerranée qui s'est soldée par la mort de 800 personnes en avril dernier, devront répondre à la justice italienne. Il

Vous lisez:

La justice italienne s'attaque aux passeurs après la mort de 800 migrants en Méditerranée

Taille du texte Aa Aa

La police italienne a confirmé qu’elle allait poursuivre les deux passeurs arrêtés lors du naufrage d’un bateau de migrants en avril dernier.
Les deux hommes, un Tunisien et un Syrien, vont devoir répondre de leur rôle dans ce drame qui a fait près de 800 morts pour seulement 27 survivant.

Le procureur de Catane, en Sicile, fait le point :
“Il est vrai que les migrants ont été retrouvés dans les soutes et que les cales étaient fermées pour permettre à d’autres personnes d’accéder au pont. Le bateau était bondé, mais les soutes n‘étaient pas bloquées comme on avait pu l’imaginer auparavant.”

Les deux hommes seront notamment jugés pour homicide multiple par négligence et trafic d‘êtres humains.
Le drame s’est produit lorsque le bateau de migrants a percuté, –peut-être de manière délibérée–, un cargo portugais. Le capitaine et l‘équipe de ce dernier ont mis hors de cause.
L’Union européenne a mis sur pied ce lundi une opération navale pour combattre les trafiquants qui mettent en danger la vie des migrants en organisant de périlleuses traversées vers l’Europe.