DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marée noire en Californie : état d'urgence décrété

L‘état d’urgence est déclaré en Californie après la fuite d’un oléoduc au large de Santa Barbara. La célèbre et très touristique côte est souillée

Vous lisez:

Marée noire en Californie : état d'urgence décrété

Taille du texte Aa Aa

L‘état d’urgence est déclaré en Californie après la fuite d’un oléoduc au large de Santa Barbara.

La célèbre et très touristique côte est souillée depuis mardi par des centaines de milliers de litres de pétrole venus des puits d’extraction des alentours.

Et déjà, les conséquences sur l’environnement et la santé publique sont sensibles :

Dr. Takashi Wada, directeur du Département de Santé Publique de Santa Barbara :
“Nous continuons à recommander d‘éviter les zones affectées car l’exposition au pétrole et à ses émanations pout avoir des effets sur la santé”.

C’est un travail de fourmi qui est en cours sur les plages sur lesquelles le pétrole est venu s‘échouer, afin de limiter au maximum les dégâts.

La compagnie gestionnaire du pipeline n’est pas restée silencieuse :

Greg Armstrong, dirigeant de Plains All American Pipeline :
“Nous présentons nos excuses pour les dommages qui ont été causés à la faune et la flore et nous sommes navrés pour les désagréments et le préjudice causé à la population et aux visiteurs de cette zone”.

400.000 litres de brut se sont échappés du conduit sous-marin de soixante centimètres de diamètre, dont 80.000 ont atteint les côtes sur une bande de plusieurs kilomètres.

“Quelques pélicans ont commencé à s‘échouer, explique Ben Lerner, étudiant volontaire, et plusieurs oiseaux de mer également. Et puis des phoques aussi se sont échoués sur le sable, c’est vraiment triste”.

Le pipeline a désormais été coupé, mais la question désormais qui va faire débat c’est l’absence de système de coupure d’urgence, qui aurait évité la fuite de dizaines de milliers de litres de pétrole supplémentaires.