DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Pont des Arts à Paris : 50 tonnes d'amour, c'était trop lourd à porter !


monde

Le Pont des Arts à Paris : 50 tonnes d'amour, c'était trop lourd à porter !

Pauvre mairie de Paris dont les amoureux du monde entier vont vouloir cribler le coeur de flèches. On les entend déjà : “Mais pourquoi ?”, “C’est trop triste !”, “Et maintenant, où va-t-on aller ?”, et pourquoi pas, plus théâtral, “C’est un symbole qu’on assassine !”, “Paris ne mérite plus sa réputation mondiale de ville des amoureux”. Oui, la capitale française ose délivrer son célèbre Pont des Arts, enchaîné depuis 2008 par plus d’un million de cadenas et qui ne supportait plus tout le poids de cet amour, estimé à une cinquantaine de tonnes.

C’est le comble pour des cadenas ! Ils se sont faits enchaîner !

Depuis le lundi 1er juin en effet, la passerelle est fermée et le sera toute la semaine. Les cadenas, qui assuraient soit disant un amour éternel aux couples qui venaient les accrocher sur les grilles du parapet, vont être retirés en bloc et définitivement. La municipalité invoque la défense du patrimoine, plus la sécurité car, il y a un an exactement, une partie du grillage s’était effondrée. Au nom du romantisme – le vrai – on peut aussi estimer que le Pont des Arts retrouvera sa beauté originelle sans cet amas informe de ferraille. Et puis, est-il bon d’emprisonner l’amour ?

Est-ce vraiment faire une belle offrande à la Seine que d’y balancer la clé du cadenas une fois qu’il est fermé ? Décidément, la flore et la faune du fleuve parisien, eux, ne sont pas aimés. L’environnement de la passerelle mythique va certainement également y gagner : les touristes venant d’Italie, d’Europe de l’Est, de Chine, du Japon, que l’on dit particulièrement accros au rite du cadenas, vont pouvoir se consoler en redécouvrant l’une des plus belles vues de Paris sur les quais, le musée du Louvre, l’Institut de France qui abrite notamment l’Académie française.

Le Pont des Arts, premier pont métallique de la capitale inauguré en 1804, en a vu d’autres dans son histoire. Eprouvé par les bombardements pendant les deux guerres mondiales, il est heurté fortement par des bateaux au début des années (19)60 puis au début des années 70. En 1979, le choc d’une barge lui est fatal : il s’effondre en partie et est démonté l’année suivante. La passerelle actuelle, inaugurée au début de l’été 1984, a été reconstruite à l’identique de celle d’origine, avec sept arches au lieu de neuf, pour servir de pendant à son voisin, le Pont Neuf.

Ce sont, semble-t-il, nos voisins italiens qui ont lancé le phénomène de mode des cadenas d’amour. Ils se sont inspirés d’un roman à l’eau de rose, au titre toutefois très direct “J’ai envie de toi”, dont les personnages accrochent un cadenas sur le Ponte Milvio près de Rome. En 2012, la belle histoire s’est arrêtée, les cadenas sont désormais interdits sur le “Ponte”.

Toujours en Italie, le rituel se poursuit sur le Ponte dell’Accademia à Venise et sur le Ponte Vecchio à Florence.


En Russie, les autorités organisent tout, même les déclarations d’amour : des arbres en fer ont été spécialement installés sur le Pont Loujkov, à Moscou, pour y attacher des cadenas, il faut le reconnaître, beaucoup plus colorés qu’ailleurs.

En Allemagne, on aime les cadenas d’amour ! Le Pont Hohenzollern, à Cologne, est le plus prisé par les amoureux.

En République tchèque, les autorités ont un sens inégalé du recyclage : les cadenas, régulièrement retirés du célèbre Pont Charles, à Prague, sont vendus à des centres de tri. Avec l’argent, la municipalité, très maligne, achète des pinces coupantes à ses agents. La boucle est bouclée….

Le plus grand amoureux du Pont des Arts a sans doute été Georges Brassens, qui lui a dédié la chanson “Le Vent” :

Plus tard, Alain Souchon a aussi évoqué ce lieu si romantique dans “Rive gauche” :

Prochain article

monde

Les insolites : le bonnet d'âne de l'Autriche, un lapereau battu à mort, du bétail contre la fille d'Obama