DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : AKP cherche partenaire de coalition désespérément


Turquie

Turquie : AKP cherche partenaire de coalition désespérément

Le Premier ministre turc est en quête d’un partenaire pour former une coalition gouvernementale. Candidat de l’AKP, le parti islamo-conservateur au pouvoir depuis 13 ans, Ahmet Davutoglu débute les discussions avec les partis de l’opposition. Et pour cause, son parti ne dispose plus de la majorité absolue au Parlement depuis les législatives de dimanche.

“Je rencontrerai en toute sincérité chacun des partis d’opposition, basés sur des principes moraux, pour le bien du pays. Nous sommes prêts à aborder tous les sujets, tant qu’ils ne vont pas à l’encontre de nos principes politiques”, a déclaré hier le chef du gouvernement. Ahmet Davutoglu se chargera des discussions et des affaires courantes, mais il a donné sa démission au président Recep Tayyip Erdogan après les législatives.

Parmi les partenaires potentiels de l’AKP, Deniz Baykal, chef de file Parti républicain du peuple ou CHP. Cette formation sociale-démocrate est arrivée seconde des législatives. Une autre alliance est possible avec Selahattin Demirtas, chef de file du Parti démocratique du peuple, ou HDP, qui a réalisé un score historique en remportant 80 des 550 sièges de l’Assemblée turque.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : de violents combats à Donetsk ravivent la crainte d'une fin du cessez-le-feu