DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paris dénonce l'espionnage de ses chefs d'Etat par Washington


France

Paris dénonce l'espionnage de ses chefs d'Etat par Washington

La NSA américaine aurait espionné la France au plus haut niveau de l’Etat. Le scandale a éclaté avec les dernières révélations de Wikileaks, publiées dans le quotidien Libération. Ce matin, un Conseil de défense a été organisé à l’Elysée. Les écoutes ont été jugées inacceptables par la présidence française. Une conférence de presse a aussi été organisée par le quai d’Orsay. “Autant on comprend qu’il puisse y avoir des écoutes en ce qui concerne les terroristes. Autant cela n’a rien à voir avec l‘écoute des dirigeants alliés et amis”, a indiqué le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, qui a demandé à l’ambassadrice américaine “de bien vouloir rapidement apporter des réponses”. La NSA a mis sur écoute les téléphones des trois derniers présidents français, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, mais aussi leurs ministres et leur entourage. Le toit de l’ambassade américaine à Paris est soupçonné d’abriter un centre d’espionnage des télécommunications qui servirait à écouter les conversations téléphoniques. Le Premier ministre Manuel Valls demande la création d’un code de bonne conduite. Des révélations qui ne manquent pas de rappeler le cas de la chancelière allemande, elle aussi mise sur écoute par la NSA pendant plusieurs années. Le coordinateur du renseignement français devrait aussi se rendre bientôt à Washington.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Sécurité transatlantique : l'Otan retrousse ses manches