DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : les négociations définitivement rompues ?

Entre la Grèce et les bailleurs de fonds, la situation devient de plus en plus délicate. Pour preuve, la décision prise ce samedi par les ministres

Vous lisez:

Grèce : les négociations définitivement rompues ?

Taille du texte Aa Aa

Entre la Grèce et les bailleurs de fonds, la situation devient de plus en plus délicate. Pour preuve, la décision prise ce samedi par les ministres des Finances de la zone euro.
Réunis exceptionnellement à Bruxelles, ils ont décidé de ne pas prolonger le programme d’assistance financière qui arrive à expiration dans trois jours.

Les négociations avec les créanciers semblent rompues, même si le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis reste optimiste. “Il n’y a aucune raison de ne pas se réunir à nouveau pour tenter de parvenir à un accord d’ici à mardi”, a-t-il déclaré. Et de laisser entendre que le référendum annoncé par le Premier ministre pourrait valider les propositions des créanciers, “si celles-ci sont améliorées”, a-t-il précisé.

Le président de l’Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem, paraît lui, nettement moins optimiste : “le gouvernement grec a rompu les négociations, il a rejeté nos propositions, et il demande maintenant – ce qui n’est pas très correct- à la population grecque de se prononcer au cours d’un référendum, tout en donnant un avis négatif. Compte tenu de cette situation, nous sommes au regret de dire que le programme d’aide va expirer mardi soir.”

Le président de l’Eurogroupe a rappelé par ailleurs que cette décision n’exonérait en rien Athènes de ses obligations financières. La Grèce est censée rembourser d’ici à mardi, un prêt d’1,6 milliard d’euros au FMI.

“Cette réunion particulièrement cruciale de l’Eurogroupe s’est déroulée dans un climat de très haute tension, souligne Efi Koutsokosta, correspondante d’euronews à Bruxelles. Le patron de l’Eurogroupe a demandé au représentant grec de ne pas rester pour la réunion informelle qui a suivi, une réunion durant laquelle les ministres de finances ont discuté des mesures à adopter pour ce qui se passera après mardi avec la fin du programme d’aide financière.”

- avec agences