DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

John Kerry sur l'Iran : "C'est le bon accord que nous recherchions"

Un accord pour l’histoire vient d‘être conclu entre les grandes puissances occidentales et l’Iran sur son programme nucléaire. Rarement dans les

Vous lisez:

John Kerry sur l'Iran : "C'est le bon accord que nous recherchions"

Taille du texte Aa Aa

Un accord pour l’histoire vient d‘être conclu entre les grandes puissances occidentales et l’Iran sur son programme nucléaire. Rarement dans les annales de la diplomatie, une négociation n’aura été aussi longue. Une dernière nuit blanche de tractations a été nécessaire pour parvenir à l’accord

“C’est un jour historique”, a lancé Mohammad Javad Zarif. “C’est une fierté, pour nous, d’annoncer que nous avons trouvé un accord sur le programme nucléaire de l’Iran. Avec du courage, de la volonté politique, du respect mutuel et un bon leadership, nous avons obtenu ce que le monde souhaitait : un engagement commun pour la paix, un effort commun pour un monde plus sécurisé”

L’accord a permis d’aboutir à une feuille de route pour s’assurer que l’Iran renonce à se doter de l’arme nucléaire, a souligné Federica Mogherini : “Le plan global d’actions conjointes inclut des restrictions sur le programme nucléaire iranien, ce qui va entraîner la levée de toutes les sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que des sanctions multilatérales et nationales liées au programme nucléaire iranien’‘, a-t-elle déclaré.

John Kerry a souligné que l’accord prévoit la possibilité d’un retour en arrière, avec un rétablissement des sanctions s’il n’est pas respecté : “Cet accord que nous avons conclu, une fois appliqué, nous permettra d’avoir plus de visibilité et de contrôle sur le programme nucléaire iranien, pas pour quelques années, mais pour toute la durée de ce programme. C’est le bon accord que nous recherchions. Il inclut une réduction considérable du stock d’uranium enrichi de l’Iran et du nombre de centrifugeuses en cours d’exploitation”, a-t-il assuré.

L’Iran devra patienter plusieurs mois avant de ressentir l’effet de la levée des sanctions, car elle sera progressive et ne devrait pas commencer avant le premier semestre 2016, quand L’AIEA aura vérifié que l’Iran respecte ses engagements.