DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Fin d'un accord de coopération entre le Kirghizstan et les États-Unis


Kirghizistan

Fin d'un accord de coopération entre le Kirghizstan et les États-Unis

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Le Kirghizstan annule un traité de coopération avec les États-Unis après que Washington a attribué un prix prestigieux à un militant des droits de l’homme kirghize condamné à la prison à vie dans ce pays d’Asie centrale. L’accord conclu en 1993 prendra fin le 20 août.

“Nous pensons que lorsque des actions sont faites contre l‘élargissement de la paix entre les peuples et l’harmonie dans notre pays, et que le résultat ne coïncide pas avec l’intérêt national, toute aide d’un autre pays perd de sa valeur”, a déclaré le ministre des affaires étrangères adjoint du Kirghizstan Emil Kaykiyev.

Cet accord prévoyait notamment l’exemption fiscale pour les marchandises américaines importées au Kirghizstan et pour les Américains résidant ou travaillant dans cette ex-République soviétique.

Azimjan Askarov, qui a reçu le prix international de la liberté de la presse de la part des États-Unis, est membre de l’ethnie ouzbèke. Il est accusé d’avoir orchestré des violences ethniques qui ont fait des centaines de morts au Kirghizstan.

Pour Washington, la fin de cet accord risque de mettre en danger les programmes d’assistance dont bénéficie le peuple kirghize.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Syrie : après l'usage de barils d'explosifs dans le Nord, l'ONU inquiète pour les civils